Revenu des agriculteurs : Le revenu plonge dans presque toutes les orientations

SC d'après Agreste

Après la forte hausse de 2007, le revenu agricole moyen baisse en 2008 dans la plupart des orientations. Les coûts de production pénalisent l'ensemble des exploitations.

En 2008, le revenu net d'entreprise agricole par actif non salarié de la branche agriculture diminue de 20% en termes réels (hors inflation). Pour les exploitations professionnelles, la baisse est de 16%. Elle s'explique, par la forte croissance des coûts de production, parfois amplifiée par le recul des prix ou des volumes produits.


- 30% pour les exploitations céréalières et oléoprotéagineuses

Le revenu des exploitations spécialisées en céréales, oléagineux et protéagineux chute de 30 % en 2008, après une année 2007 très favorable. Une baisse qui s'explique par la lourdeur des charges associée à un reflux des prix. La hausse des récoltes ne permet pas de compenser la baisse des prix. Le revenu des exploitations spécialisées en autres grandes cultures recule de 17%.



Une année difficile en viticulture

Après l'embellie de 2007, le revenu des viticulteurs baisse en 2008 de 22% en viticulture d'appellation et de 35 % en autre viticulture. Une chute liée cette fois à un volume de vendanges en net retrait par rapport à 2007, déjà peu élevé, non compensé par une remontée des prix. Les charges d'approvisionnement progressent également sensiblement.

Situations contrastées pour les élevages bovins

Le revenu des producteurs de viande bovine fléchit de 24 % en 2008. La production de gros bovins a été perturbée par les effets de la fièvre catarrhale ovine et les cours, qui s'étaient repliés l'année précédente ne progressent que faiblement en 2008. Les charges s'alourdissent pour la deuxième année consécutive.

La situation est meilleure pour les éleveurs laitiers dont le revenu progresse de 21%, grâce aux prix élevés au premier semestre 2008. En dépit d'une baisse marquée au quatrième trimestre, le prix du lait augmente en moyenne de 16% sur l'ensemble de l'année civile 2008.

Élevage ovin : + 4%, mais les difficultés demeurent

Le revenu des exploitations ovines s'améliore de 4% en 2008. Toutefois cette hausse n'infirme pas la baisse tendancielle amorcée en 2002. La production recule de nouveau, mais augmente légèrement en valeur. Ce sont essentiellement les subventions exceptionnelles à la filière en 2008 qui ont permis une relative amélioration du revenu.

Le revenu des exploitations ovines se situe encore à un bas niveau en 2008. Il représente 55% du revenu moyen des exploitations professionnelles contre 70% il y a quinze ans.

Un mieux en élevage hors-sol

Après une année 2007 en forte baisse, le revenu des producteurs hors sol progresse globalement de 2 % en 2008. Les volumes produits sont quasiment stables pour les volailles et les porcs, dans un contexte de hausse des prix. Ceux de l'ensemble des volailles croissent de 15 %.

Le cours du porc, très bas en 2007, se redresse de 12 % en 2008. La valeur de la production couvre ainsi en quasi-totalité la forte hausse du coût de l'alimentation animale. Très cyclique, le revenu des éleveurs hors sol demeure toutefois à un point bas voisin de celui de 2002, avec une situation toujours difficile pour l'élevage porcin.

Le revenu des arboriculteur décroche de 37 %

Après une année 2007 déjà en net recul, le revenu des exploitations d'arboriculture fruitière décroche de 37 % en 2008. Si les intempéries ont affecté les cultures fruitières, les récoltes de nombreuses espèces de fruits d'été chutent également. Ces produits se sont écoulés à des prix élevés mais sans compenser les pertes de volume et la hausse des charges intermédiaires (+ 15 %).

Le revenu des maraîchers et des horticulteurs baisse de 15 %. Car si la production progresse légèrement en valeur, le renchérissement du coût des engrais et de l'énergie pèse sur les charges et pénalise notamment les productions sous abri.

Evolution hors inflation du revenu moyen par actif non salarié (source Agreste)

Evolution hors inflation du revenu moyen par actif non salarié (source Agreste)

 

Source Agreste-Comptes nationaux par catégorie d'exploitations

Publié par SC d'après Agreste

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires