Robert Hoste, Institut de Wageningen : La demande sociétale représente un « surcoût de 15 % »

Claudine Gérard

Robert Hoste, Institut de Wageningen : La demande sociétale représente un « surcoût de 15 % »

Au cours d'une conférence qui s'est tenue dans le cadre d'Eurotier, en Allemagne, Robert Hoste, économiste hollandais, a annoncé que le surcoût lié aux différentes attentes sociétales est de 6 à 26 c/kg de carcasse selon les pays.

Santé publique, bien-être animal, environnement, droits à produire, gestion de l'espace… Ces différentes attentes sociétales ont un coût que Robert Hoste, économiste à l'institut de recherche en économie agricole de Wageningen, aux Pays-Bas a calculé pour 2007 et 2013. Sans surprise, c'est aux Pays-Bas qu'ils seraient les plus élevés, atteignant 26 centimes par kilo de carcasse. De son côté, Erik Thijssen, éleveur de porcs aux Pays-Bas et en Allemagne, et président de l'association des producteurs de porcs européens, l'EPP, calcule qu'aux Pays-Bas le lavage d'air et la gestion des lisiers pour réduire les émissions d'ammoniac coûtent 10 à 12 €/porc. Mais Robert Hoste commente : « En fait, le vrai problème en Europe n'est pas le surcoût de production lié aux attentes sociétales. C'est plutôt que chaque éleveur doit s'adapter à la législation, et la question est : qui doit payer ? Le producteur ou le consommateur ? Il témoigne d'une tentative hollandaise où les productions agricoles sont gratifiées « d'étoiles » en fonction du mode de production, étoiles qui permettent de meilleurs prix payés aux producteurs. « C'est une avancée positive dans la mesure où celui qui demande plus de bien-être paye pour cela ! »

Source Réussir PorcsFévrier 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires