Rôle du technicien : Le technicien doit savoir dépasser la technique »

Propos recueillis par Hervé Dumuis

Pour Roger Le Guen, le métier évolue vers plus d'écoute et d'analyse du discours de l'éleveur.

Comment la fonction de technicien a-t-elle évoluée ?

Le rôle du technicien a suivi l'évolution de l'agriculture. Les organisations de production ont poussé les agriculteurs à être plus performants. Aujourd'hui, ceux-ci n'attendent plus des solutions, mais des aides à la prise de décisions, voire de l'aide à la réflexion. Le technicien doit savoir dépasser la technique. Il doit être capable d'écouter et d'analyser le discours de l'éleveur pour s'assurer que chacun se comprenne. Une approche méthodique s'impose. Le technicien doit avoir une méthode de communication et se former, car la routine crée un décalage. Les entreprises confondent réunions et formations alors qu'elles doivent faire de vrais diagnostics de compétences et proposer des formations moins nombreuses, mais plus longues.

Roger Le Guen, sociologue et enseignant à l'ESA d'Angers : « Il y aura davantage besoin de techniciens pour gérer la partie intellectuelle et informationnelle de la production ». (P. le Douarin)

Roger Le Guen, sociologue et enseignant à l'ESA d'Angers : « Il y aura davantage besoin de techniciens pour gérer la partie intellectuelle et informationnelle de la production ». (P. le Douarin)

Quels moyens les entreprises doivent donner aux techniciens ?

Motiver le technicien est essentiel. Il a du mal à savoir quand les gens sont satisfaits de son travail. Les employeurs doivent donc le valoriser, au lieu de parfois le considérer comme un parasite ou un simple facteur de production. Il faut s'occuper de la durabilité du technicien à long terme car il y a trop de turn over. Par ailleurs, le technicien n'a pas toujours derrière lui une stratégie d'entreprise claire. Par exemple, il lui faut maintenir le chiffre d'affaires en intrants, tout en prônant le développement durable. Les éleveurs, eux, ont parfois du mal à montrer leur satisfaction au technicien. C'est une rupture par rapport aux années 70 où la modernisation de l'agriculture s'était faite entre agriculteurs et techniciens.

Le métier de technicien a-t-il de l'avenir ?

Que les techniciens soient encore là dans le futur ne semble faire aucun doute. La taille des exploitations va augmenter dans un environnement mouvant où l'appui extérieur sera important. Il y aura donc davantage besoin de techniciens pour gérer la partie intellectuelle et informationnelle de la production, mais leur travail sera plus difficile. Il devra donc avoir un bagage personnel important et un appui en formation continue.

Pour en savoir plus

Voir dossier de Réussir Porcs de juillet-août 2009 : « Technicien, la passion du porc ». (RP n°162 p. 16 à 23).

Source Réussir Porcs Juillet-Août 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires