Santé en élevage porcin : La pneumonie touche plus les mâles que les femelles

Claudine Gérard

La pneumonie touche plus les mâles que les femelles, telles sont les conclusions d'une étude du CTPA Ploufragan. Se basant sur 9000 animaux étudiés, Patrick Pommier conclut formellement que la pneumonie est plus fréquente et plus étendue chez les mâles castrés que chez les femelles, particulièrement lors d'une implication de Mycoplasma hyopneumoniae.

Les résultats de l'exploitation de données sur 9000 porcs obtenus par le CTPA sont très significatifs : à l'abattoir, la pneumonie est plus fréquente chez les mâles castrés : tous poumons confondus, la note moyenne de pneumonie est de 3,36 chez les mâles contre 2,74 chez les femelles. Cette différence provient d'une part d'un taux de poumons porteurs de lésions de pneumonie plus élevé chez les mâles, et d'autre part d'un plus fort score de pneumonie chez les animaux atteints. Concernant la pleurésie, les pourcentages de poumons notés 1 et 2 (pleurésie modérée ou grave) est de 10,6 % pour les mâles et 8,9 % pour les femelles.
Patrick Pommier admet que ces résultats sont difficiles à expliquer. Il avance deux hypothèses. La première serait une éventuelle immuno-dépression liée à la castration des mâles, « mais cette hypothèse est en contradiction avec les résultats obtenus sur animaux de laboratoire ». L'autre hypothèse serait une possible différence de comportement entre les animaux des deux sexes, avec des niveaux d'agressivité différents. Il suggère des recherches supplémentaires pour comprendre cette différence et recommande, au vu de ces résultats, de tenir compte du sex ratio lors de comparaisons pulmonaires entre différents groupes d'animaux.

Source Réussir Porcs Janvier 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires