SDRP : La Bretagne teste l'assainissement sur une petite zone géographique

Claudine Gérard

Initiée par le service sanitaire de l'UGPVB, la maîtrise du SDRP sur une petite zone
géographique de 12 élevages d'Ille-et-Vilaine va être testée dans les mois qui viennent.
Dans un premier temps, les éleveurs vont mettre en place les mesures de biosécurité
prévues par un tel programme. Ensuite, ils appliqueront le protocole défini par le comité de
suivi formé par l'UGPVB pour la réalisation de ce projet, basé sur une vaccination de masse
de tous les animaux avec le vaccin vivant, suivi d'analyses de contrôle. Nathalie Chatelier,
vétérinaire à l'UGPVB, précise : « Il s'agit d'une démarche volontaire où les éleveurs
s'engagent tous ensemble dans un plan commun de maîtrise de la maladie. Le but de cette
opération est de tester les possibilités d'assainissement à l'échelle d'une zone et de
disposer d'éléments pertinents pour envisager les stratégies de maîtrise de la maladie dans
notre contexte breton. »
La vaccination de masse devrait commencer à partir de la fin de l'été et durera
probablement 14 mois, selon Nathalie Chatelier, l'objectif étant d'avoir, au bout de ce laps de
temps, réussi via la vaccination (et le respect des règles de biosécurité), à stopper la
circulation du virus dans tous les élevages de la zone. L'UGPVB aura « ficelé le budget »
préalablement.



Pour en savoir plus :

Voir dossier de Réussir Porcs de mai 2008 intitulé « Combattre le SDRP ». (R. Porcs n°149 , p.
20 à 38)

(1) Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne

Source Réussir Porc Mai 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires