Sondage : Pas de divorce entre les Bretons et les éleveurs de porc

Les Bretons sont 60% à avoir une « assez bonne » ou une « très bonne » image des éleveurs de porc de la région, malgré la crise des algues vertes et les accusations portées contre l'élevage intensif, montre un sondage publié par le Comité régional porcin.

« Nous sommes plutôt rassurés », a commenté Lydie Le Bourg, l'une des responsables du Comité, en présentant l'étude commandée par les éleveurs à Ipsos. « Mais nous mesurons tout le trajet qu'il reste à faire pour faire prendre conscience au public de tout ce que nous avons fait pour l'environnement depuis 15 ans », a-t-elle ajouté.

Selon l'enquête réalisée par Ipsos, 84% des Bretons approuvent (« tout à fait » ou « plutôt ») l'idée que l'élevage porcin est indispensable au dynamisme économique de la région.

En revanche, 61% désapprouvent l'idée que les éleveurs « participent à la reconquête des eaux », et 62% rejettent l'idée que les éleveurs « entretiennent le paysage ».

Seuls 45% des Bretons estiment également que les éleveurs de porc entretiennent de bonnes relations avec leurs voisins« . Mais cette perception plutôt négative du voisinage d'un élevage est surtout urbaine, expliquent les auteurs de l'étude, puisque dans les zones rurales, la proportion monte à 51%.

L'étude d'Ipsos a été réalisée en juin 2010 auprès de 800 Bretons, constituant un échantillon représentatif de la population bretonne âgée de 18 ans et plus. Le CRP (Comité régional porcin) représente les 8.000 éleveurs bretons, qui assurent 56% de la production de porc française.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires