Station expérimentale de Crécom : La biosécurité est payante

Dominique Poilvet*

Les mesures de biosécurité sont efficaces pour protéger l'élevage des agressions sanitaires.

La station de Crécom a été conçue pour que les nombreux visiteurs ne soient pas en contact direct avec les animaux.

L'Afssa de Ploufragan et la chambre d'agriculture de Bretagne ont démontré, par le biais d'une expérience réalisée à la station expérimentale de Crécom (22), que les mesures de biosécurité appliquées au niveau d'un élevage sont efficaces. Les porcs EOPS (exempts d'Organismes pathogènes spécifiques) issus de d'animaleries protégées de l'Afssa ont été mis en contact avec des porcs de neuf semaines issus de Crécom. L'épreuve est basée sur une phase de contact « groin à groin » de 16 jours, suivie d'une phase où les animaux sont mélangés jusqu'à l'abattage. Ces porcs EOPS sont généralement restés indemnes de troubles, ce qui signifie que le statut sanitaire des porcs de la station de Crécom est similaire au leur. Les performances de production ont également été comparables. Seul un animal placé dans une salle sur litière a présenté de l'hyperthermie. « La définition claire des règles de biosécurité, ainsi que leur respect ne sont pas étrangers à ce résultat, estime Roland Cariolet, de l'Afssa de Ploufragan. Ces résultats montrent que les moyens de protection, via la maîtrise de la santé des reproducteurs et le respect des règles de biosécurité, limitent l'introduction des contaminants. »

À Crécom, une clôture ceinture l'ensemble de l'élevage. Une douche est obligatoire à l'entrée du sas. Le changement de vêtements et de bottes (lavées entre chaque salle) s'effectue entre les différentes zones. Les visiteurs qui pénètrent dans l'élevage ne doivent pas avoir été en contact avec d'autres porcs que ceux de Crécom 48 heures auparavant. Le peuplement a été effectué à partir de reproducteurs de haut niveau sanitaire à partir d'un seul élevage, qui a également assuré leur renouvellement.

La station de Crécom a été conçue pour que les nombreux visiteurs ne soient pas en contact direct avec les animaux. (D. Poilvet)

La station de Crécom a été conçue pour que les nombreux visiteurs ne soient pas en contact direct avec les animaux. (D. Poilvet)

 

* D'après l'étude de Roland Cariolet, présentée lors des Journées de la recherche porcine, en février 2010. ( Publications JRP p. 297)

Source Réussir Porcs Mars 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires