Syproporcs contre la « loterie des marchés »

Réussir Porcs Juillet-Août 2012

Syproporcs contre la « loterie des marchés »
Daniel Bellec, directeur du groupement Syproporcs. © Audrey Dibet/Terra

Un an après le démarrage du marché à livraison différée, Syproporcs, qui avait initié cette démarche auprès de ses adhérents dès août 2009, fait le bilan en interne de cette nouvelle forme de commercialisation des porcs charcutiers. « Près de 40 éleveurs sur les 150 adhérents naisseurs-engraisseurs du groupement commercialisent régulièrement une partie de leur production en fixant leur prix de vente plusieurs mois à l’avance », indique Daniel Bellec, le directeur du groupement. Sur l’année 2011, les ventes à livraison différée ont concerné 17 290 porcs, répartis sur 61 contrats passés avec le seul abatteur Kermené. « Le principe de la livraison différée permet avant tout de garantir une marge à l’éleveur en sécurisant le prix de vente du porc », rappelle Daniel Bellec. « Au lieu de subir les variations journalières des prix de marché, il pilote de façon souveraine sa stratégie commerciale, et redevient décideur et acteur de ses ventes. »
En parallèle, Syproporcs accompagne ses adhérents en leur dispensant une formation préalable, et en organisant des groupes de réflexion par secteur
afin de confronter leurs opinions et leurs choix.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires