Tout chef d’exploitation doit évaluer les risques sur son atelier

Claudine Gérard - Réussir Porcs Novembre 2012

Tout chef d’exploitation doit  évaluer les risques sur son atelier
Le Document unique doit comporter un inventaire des risques dans chaque zone de l'exploitation. © D. Poilvet

Le Document unique d’évaluation des risques pour la santé et la sécurité des salariés au travail est une obligation pour tout chef d’exploitation, embauchant ou pas des salariés.

Au cours de la journée départementale « Agriculture au féminin » qui s’est déroulée à Plérin le 18 septembre dernier, Cathy Le Quellec a rappelé la nécessité pour tout chef d’exploitation de mettre à jour chaque année un document appelé Document unique, spécifique à chaque exploitation, mais devant consigner précisément les risques pour la santé et la sécurité de tous, avec des niveaux précis de probabilité et de gravité.
L’objectif de ce document obligatoire depuis le décret du 5 novembre 2011, est de lutter contre les accidents du travail. Il doit comporter un inventaire des risques dans chaque zone de l’exploitation. Il s’agit d’identifier et analyser les risques, noter les mesures à prendre et mettre à jour ces données chaque année.

Capture

Le risque est caractérisé par un degré de gravité, de A (négligeable) à D (majeur) et par la probabilité du dommage (de 1, improbable, à 4, inévitable). Il s’en suit une classification du risque selon quatre niveaux :
- niveau 1 : tolérable ;
- niveau 2 : modéré ;
- niveau 3 : substantiel ;
- niveau 4 : intolérable.
La mise à jour du document unique est obligatoire au moins une fois par an, et lors de tout aménagement modifiant les conditions d’hygiène, de sécurité, de conditions de travail. Toutes les formes de documents sont acceptées (papier, informatique), et aucun modèle n’est imposé. Toutefois, il existe des documents types qui peuvent être fournis sur demande auprès des partenaires : chambres d’agriculture, MSA, syndicats, conseillers de gestion…

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires