Une enquête auprès de 77 élevages montre que la biosécurité est payante

Réussir Porcs Mars 2012

Une enquête auprès de 77 élevages montre que la biosécurité est payante
La qualité de l'eau est un sujet sur lequel il reste beaucoup de travail. © D. Poilvet

Une enquête conduite par l’Ifip auprès de 77 élevages répondant à un questionnaire de pas moins de 250 questions a permis de dresser un état des lieux du respect des règles de biosécurité.
Premier constat, il reste encore beaucoup de travail, notamment en matière de quarantaine, de qualité de l’eau, de gestion des cadavres, d’hygiène à l’embarquement des animaux et de conduite d’élevage. Isabelle Corrégé, qui a présenté l’étude, constate toutefois que certaines règles sont respectées par plus de 80 % des élevages : tenues spécifiques pour les visiteurs, local d’embarquement, nettoyage désinfection… Mais l’intérêt majeur de cette enquête qui vient confirmer des observations antérieures tient sans doute dans l’approche économique. Il apparaît en effet que le groupe d’élevages qui respectent le mieux les règles de biosécurité interne et externe réalise une marge brute supérieure en moyenne de 200 euros par truie et par an, par rapport aux éleveurs qui respectent le moins ces règles. Isabelle Corrégé en fait donc un argument : « L’impact économique de la biosécurité doit faire prendre conscience à la profession que la mise en œuvre de ces recommandations ne doit pas être perçue comme une contrainte, mais comme un moyen d’optimiser les performances et de pérenniser les élevages. »

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires