Uniporc Ouest : + 1,65 % de porcs en 2007

Claudine Gérard

Avec près de 20,5 millions de porcs pesés et classés, l'activité d'Uniporc Ouest a progressé de 1,65 % en 2007.

Uniporc Ouest a pesé et classé 20 456 641 porcs en 2007, soit une progression de 1,67 % par rapport à 2006 (20 125 159 porcs). « Cette hausse est liée à plusieurs facteurs avec, entre autre, l'augmentation constante de la prolificité, et l'amélioration du sanitaire qui a permis de réduire les pertes », analyse Paul Pommeret, directeur.
L'année aura bien sûr été marquée par le passage au TMP, auquel les éleveurs se sont : « remarquablement adaptés ». 85 % des porcs se trouvent dans la gamme 80-102 kg et 90 % affichent un TMP supérieur à 56. Paul Pommeret souligne que, avec une plus-value moyenne de 11 c (et 13,5 c dans le coeur de gamme), « voici la preuve que les travaux préalables au changement de grille, travaux menés par l'Ifip, l'Office de l'élevage et Uniporc Ouest, ont conduit à des hypothèses réalistes, et permis de réaliser les changements en respectant les décisions des professionnels ».

En 2007, Uniporc a enregistré une moyenne de 85 % de porcs dans la gamme, preuve de la capacité des éleveurs à s'adapter au nouveau dispositif. (C. Gérard)

En 2007, Uniporc a enregistré une moyenne de 85 % de porcs dans la gamme, preuve de la capacité des éleveurs à s'adapter au nouveau dispositif. (C. Gérard)

Cooperl en tête

L'année 2007 se solde en outre par un poids stable de 91,4 kg (91,2 kg en 2006), et un écart toujours constant de deux points de TMP entre mâles et femelles. Très « classiquement », sans surprise avec l'ancien système de classement, les mâles se révèlent plus gras (près de 3 mm de G2 en plus) et un peu moins fournis en M2 (- 1,1 mm) que les femelles. Les données d'activité des groupements et des abattoirs confirment la progression de la Cooperl dans ces deux domaines : + 200 000 porcs commercialisés par le groupement, soit + 5,8 % d'activité, et une progression identique de ses abattages (+ 200 000 porcs entre les deux sites de Lamballe et Montfort) qui frôlent les 4 millions de porcs (3,925 millions).
Suivent des outils qui abattent de 1,3 à 1,4 million de porcs : SEAE Evron, Europig, Gad, Kermené, Bernard… Les sept premiers abattoirs ont ainsi traité 10 milions de porcs, soit la moitié des porcs pesés et classés par Uniporc Ouest.

D'autres structures parmi les plus importantes affichent aussi des progressions significatives. Parmi les groupements de la zone Uniporc Ouest : Capig (+ 4,3 %), Prestor (+ 2,3 %) et Cap 50 qui progresse de 17 % (+ 58 000 porcs) tandis que d'autres stagnent ou régressent légèrement : Arca (- 1,6 %), Armorique (- 1,7 %), Terrena, Porcial…
Enfin, l'analyse des abattages par région ne montre que peu d'évolution par rapport à 2006, avec 69,7 % en Bretagne, 13,8 % en Pays de la Loire… à l'exception de la région Nord-Picardie qui recule à nouveau avec 2,5 % des abattages de la zone Uniporc Ouest contre 3,1 % en 2006.
Enfin, l'analyse des abattages par région ne montre que peu d'évolution par rapport à 2006, avec 69,7 % en Bretagne, 13,8 % en Pays de la Loire, 7,2 % en Poitou-Charentes, 4,9 % en Normandie, 1,7 % dans le Centre. La région Nord-Picardie, en revanche, recule à nouveau avec 2,5 % des abattages de la zone Uniporc Ouest contre 3,1 % en 2006.


L'ensemble des données est disponible sur le site www.uniporc-ouest.com

 

 

 

Source Réussir Porcs Mars 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires