[Vidéo] Crise porcine: une "volonté commune" de la filière de trouver des solutions

[Vidéo] Crise porcine: une "volonté commune" de la filière de trouver des solutions

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a souligné lundi la volonté commune au sein de la filière porcine de "trouver des solutions", même si "les discussions n'ont pas toutes abouti" à l'issue d'une table-ronde réunissant des représentants des éleveurs et du Marché du porc breton (MPB).

 

Les intervenants lors de cette table ronde sont convenus de la "nécessité d'avoir un marché du cadran", avec "en même temps nécessité de voir comment faire évoluer cette cotation (...) pour tenir compte d'un certain nombre de pratiques", a déclaré M. Le Foll à la presse, confirmant que le marché rouvrirait mardi. L'objectif de cette rencontre était de permettre la reprise de la cotation, interrompue depuis lundi dernier, après la décision de Bigard et la coopérative Cooperl, deux des principaux acheteurs du MPB, de ne pas se présenter aux séances du marché à Plérin (Côtes-d'Armor). "J'ai demandé que les engagements de tous les acteurs qui sont sur le marché au cadran soient respectés, ça vaut bien sûr pour la Cooperl et pour Bigard", a-t-il ajouté. Ces deux entreprises d'abattage et de transformation ont boudé les discussions au ministère, et ne participeront pas à la relance de la cotation mardi. Le ministre doit les recevoir séparément mardi et mercredi.

Promotions

M. Le Foll a insisté sur plusieurs points qui nécessitent la mise en place d'une stratégie "sur la question des prix qui s'appuie sur la valorisation de l'origine des viandes", ou le travail sur les promotions. Le 27 août aura lieu une réunion de travail avec les professionnels et la distribution "afin de travailler sur les modalités pratiques de mise en oeuvre des promotions de septembre". "L'arrêté que j'avais pris avec le ministre de l'Économie sur les promotions ne remet en aucun cas en cause la capacité à faire des promotions, par contre il les encadre", a-t-il rappelé. Ce même jour, aura également lieu une réunion avec les acteurs du marché de Plérin pour "envisager des pistes de commercialisation plus sécurisantes" comme la contractualisation.

Au niveau européen, le ministre a indiqué qu'il préparait le Conseil européen extraordinaire de l'agriculture sur la crise de l'élevage qui aura lieu le 7 septembre. Il s'entretiendra mardi au téléphone avec le Commissaire européen et se rendra à Madrid la semaine prochaine pour un sommet réunissant l'Espagne, l'Italie, le Portugal et la France. Enfin le 31 août il se rendra à un sommet du "groupe de Weimar" à Berlin avec ses collègues allemand et polonais, et "aura à cette occasion à évoquer le sujet de l'embargo russe sur lequel on doit trouver des solutions".

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires