Activité en hausse en 2011 pour l'ATM avicole

Armelle Puybasset -Réussir Aviculture Juin 2012

Activité en hausse en 2011 pour l'ATM avicole
En 2011, plus de 30 000 tonnes de cadavres d'élevages de volailles ont été enlevés. © P. Le Douarin

Depuis la fin du service public d’équarrissage en 2009, le ramassage des cadavres des élevages de volailles de chair est assuré par l’ATM avicole, créé par l’ensemble des organisations professionnelles.
La structure compte aujourd’hui 13 000 éleveurs répertoriés, ce qui représente 90 % de la production. En 2011, plus de 30 000 tonnes ont été enlevées (+7,5 % par rapport à 2010) avec un coût de ramassage de 250 euros par tonne. L’ATM est au trois quarts financé par les abattoirs. Les principaux équarrisseurs sont la Sifdda (groupe Saria) avec 78 % des volumes, suivi d’Atemax (Caillaud), de Monnard (région Sud-Est) et de Siram (Manche).
Les enlèvements liés à des sinistres pèsent pour beaucoup (10 % du tonnage) « Cette prise en charge doit-elle être mutualisée par l’ATM ou par les assurances ? », s’interrogent les professionnels. Par ailleurs, les animaux morts sont enlevés huit fois par an et par exploitation en moyenne. Pour réduire les frais de collecte et permettre de plus gros enlèvements, l’ATM avicole teste des équipements de stockage réfrigéré à la ferme.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires