Avenir de la filière avicole : Xavier Bertrand affirme que l'Etat assumera ses responsabilités

DD (d'après AFP)

Le ministre du Travail a déclaré, lundi, à Vannes que l'Etat assumerait toutes ses responsabilités à propos de l'avenir de la filière avicole en Bretagne, après avoir reçu séparément deux délégations de salariés de cette filière en difficulté, l'une du groupe Doux, l'autre de l'usine Dandy (Unicopa).

« L'heure n'est pas à tourner la page de la filière avicole en centre-Bretagne. Les salariés ne sont et ne seront pas seuls ». M. Bertrand a affirmé aux salariés qu'il transmettrait un message d'urgence à son collègue Michel Barnier, ministre de l'Agriculture.

« On a l'impression que le ministre n'a pas beaucoup de marge de manoeuvre », a estimé à l'issue de la rencontre Christiane Le Gouesde, déléguée centrale CFDT chez Doux. « Quelle est la stratégie du groupe face à sa baisse d'activités ? Quels sont ses projets pour conquérir de nouveaux marchés ? On a un peu l'impression de vivre au jour le jour », a-t-elle déploré. Concernant l'usine Doux dans le Morbihan, « on a l'impression d'être plus dans le plan de reclassement que dans le maintien des activités », a estimé Michel Le Guellaud, délégué central CGT. « Nous, on veut des résultats. S'il le faut, on ira à l'Elysée », a déclaré pour sa part Florence Even, déléguée CGT chez Dandy. Xavier Bertrand « s'est engagé pour un reclassement des salariés mais il ne faut pas que ce soit des paroles en l'air. Il nous a demandé de rester mobilisés. C'est ce que nous allons faire », a ajouté la représentante syndicale.

Un comité central d'entreprises du groupe Doux se tient mardi à Chateaulin (Finistère) et les salariés de Dandy ont également prévu de s'y rendre. Poids-lourd de la volaille en Europe, Doux va fermer deux sites de production dans le Morbihan et le Cher, avec 650 emplois menacés. Fin juin, le tribunal de commerce de Lorient a décidé la mise en redressement judiciaire pour une durée de deux mois d'une usine de transformation de dinde appartenant au groupe coopératif Unicopa et employant 235 salariés, dont 80% de femmes, à Pontivy (Morbihan).

Publié par DD (d'après AFP)

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires