Baisse de la consommation : Les abattoirs ralentissent et stockent du poulet

Pascal Le Douarin

Dans un contexte de coûts de production élevés, la consommation française de la viande de volailles a amorcé un ralentissement depuis fin 2010.

Selon les données d'achats des ménages mesurés par le panel Kantar Worldpanel, la consommation de volailles a été en 2010 de 5,4 % supérieure à celle de 2009 en volume, avec une augmentation moyenne des prix de 0,9 % (surtout au dernier trimestre). Ceci s'est traduit par une production avicole en hausse de 1,7 % : + 4,2 % en poulet, stabilité en canard, baisse en dinde (- 3,3 %) et en pintade (- 2,8 %). Cette « bonne » année pourrait ne pas se renouveler. Certes, en janvier dernier par rapport à janvier 2010, les achats mensuels des ménages auraient encore augmenté de 1,6 % en volume et de 5,9 % en valeur, mais le ressenti des industriels est différent.

La mévente actuelle du poulet ne contribue pas particulièrement à faire passer des hausses de prix pourtant indispensables. (DR)

La mévente actuelle du poulet ne contribue pas particulièrement à faire passer des hausses de prix pourtant indispensables. (DR)

Mauvaise surprise de début 2011

Depuis le mois de novembre, beaucoup d'abattoirs congèlent du poulet destiné au marché frais. En période de flambée des matières premières, il semble plus prudent de produire moins, sachant que le déstockage coûtera. De ce fait, les vides sanitaires s'allongent chez les éleveurs. Les raisons de cette mévente sont peut être conjoncturelles : prix du porc très bas, légère augmentation des prix en volaille, craintes de baisse du pouvoir d'achat, augmentation de l'épargne… De plus, les difficultés des industriels à vendre plus cher et à compenser les surcoûts de leur amont contribuent aussi à la réduction de la production.

Source Réussir Aviculture Mars 2011

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires