Bien-être des poules : Les Pays-Bas choisissent la cage « Klein Voliere »

Pascal Le Douarin

Mi-avril, les politiques néerlandais ont décidé d'imposer un mode d'élevage collectif pour les poules pondeuses en cage et d'interdire le modèle de cage européen.

Apparemment, le ton change aux Pays-Bas concernant le bien-être des poules. Avec un
nouveau ministre de l'Agriculture et surtout des élus du Parti des animaux à la Deuxième
chambre (équivalent de notre Assemblée nationale), le bien-être revient au centre des
débats agricoles. Le 17 avril, le Conseil des ministres a décidé d'interdire la cage
européenne aménagée, à partir du 1er janvier 2009. D'ici là, une réglementation va
conforter cette décision. Le modèle européen de cage enrichie est remplacée par la « petite
volière » (klein voliere), déjà adoptée par les voisins germaniques en mai 2006. Selon Jean-
Michel Poirson, attaché agricole à l'Ambassade de France de La Haye, « l'important
commerce d'oeufs entretenu avec l'Allemagne a sans doute été pris en compte dans cette
décision ». La klein voliere est plus haute de 5 cm, offre un grand nid, et surtout elle contient
plusieurs dizaines de poules.

Le diable est dans les détails

Selon un fabricant allemand de cages, une différence de taille subsistera avec les cages
allemandes. Au lieu d'offrir 800 ou 900 cm2 par poule, selon le poids des poules (moins ou
plus de 2 kg), les néerlandais resteront à 750 cm2. Ce qui fait qu'une petite volière
contiendra 72 poules au lieu de 60 en Allemagne. Ceci obligera les constructeurs à installer
une mangeoire centrale pour respecter la norme des 12 cm par poule (ou 14,5 cm pour
plus de 2 kg). Les éleveurs néerlandais ayant déjà investi sur la cage UE avant le 18 avril,
ou étant en cours d'investissements irréversibles (et ce jusqu'au 18 avril 2010),
bénéficieront d'un régime transitoire leur permettant d'amortir leurs investissements. En fait
très peu sont dans ce cas, puisque les investissements récents ont surtout porté sur les
volières qui sont désormais le mode de logement majoritaire aux Pays-Bas. Avec ce
consensus trouvé en faveur de la petite volière et de l'élevage au sol (Scharrel), il y a fort à
parier que les Pays-Bas pèseront ensuite de tout leur poids pour essayer d'imposer leur
point de vue à Bruxelles.

Source Réussir Aviculture Juin 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires