Chine : Le virus de la grippe aviaire fait 6 morts

Chine : Le virus de la grippe aviaire fait 6 morts

En Chine,le virus H7N9 de la grippe aviaire a fait un sixième mort près de Shanghai où les autorités ont décidé de conjuguer abattage localisé et fermeture des marchés aux volailles vivantes pour circonscrire la souche infectieuse qui jusque-là ne s'était pas transmise à l'homme.

Le nouveau décès, celui d'un agriculteur de 64 ans de la province du Zhejiang, a été rapporté vendredi par l'agence de presse officielle Chine nouvelle. C'est la deuxième personne de cette province orientale chinoise à mourir des complications respiratoires provoquées par le virus grippal H7N9. Quatre autres sont mortes à Shanghai, la capitale économique du pays.

A Shanghai,  les autorités ont annoncé leur décision de fermer temporairement les marchés aux volailles vivantes.  "Cette mesure est prise dans un objectif de protection de la santé publique", a déclaré lors d'une conférence de presse Xu Wei, porte-parole de la municipalité aux 23 millions d'habitants. Quelques heures plus tôt, des agents municipaux avaient procédé à l'abattage de plus de 20.000 volailles sur un marché.

Pas de transmission d'homme à homme

Quelques jours seulement après un vaste scandale causé par le déversement de milliers de cadavres de porcs dans le principal fleuve de la ville, les services sanitaires de Shanghai doivent répondre à de nouvelles inquiétudes liées au secteur de l'élevage.

 "Aujourd'hui, nous pouvons clairement affirmer qu'il n'y a pas de transmission d'homme à homme" de la souche H7N9 de l'influenza aviaire, a déclaré vendredi Mme Wu Fan, qui dirige le centre de lutte contre les maladies infectieuses de Shanghai. "Il n'y a aucune possibilité que cette infection gagne l'étranger", a-t-elle assuré.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a également écarté mercredi le risque d'une pandémie en l'absence de transmission d'homme à homme de cette souche H7N9, qui n'a pour l'instant officiellement infecté que 14 personnes dans l'est de la Chine. Toutefois, les experts ont souligné l'importance d'établir non seulement la source de l'infection et mais aussi son mode de transmission à l'homme, pour réduire l'exposition des êtres humains à ce virus.

La grippe aviaire la plus commune, celle du virus H5N1, avait fait plus de 360 morts dans le monde entre 2003 et le 12 mars 2013, selon l'OMS.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires