Doux vend une filiale pour « renflouer » sa trésorerie

Doux a vendu un actif non stratégique, l'usine Stanven dans le Morbihan, pour 22 millions d'euros, pour "renflouer la trésorerie" de l'entreprise en redressement judiciaire.

La décision a été validée par le tribunal de commerce de Quimper, a indiqué mardi soir Régis Valliot, l'un des deux administrateurs judiciaires du groupe volailler. Le tribunal de commerce de Quimper a choisi Saria, filiale agroalimentaire de l'allemand Rethmann, pour la reprise de Stanven, une filiale du groupe Doux spécialisée dans l'alimentation des animaux de compagnie.

Selon Yannick Duvergé, un des porte-parole de Doux, l'usine vendue, située à Plouray (Morbihan), fabrique des protéines de volailles destinées aux fabricants d'aliments pour animaux de compagnie (chiens et chats). Elle emploie 22 salariés et "l'objectif de l'acquéreur est de reprendre l'ensemble du personnel, à l'issue d'une période transitoire", a précisé M. Duvergé.

Selon ce porte-parole, "cette cession permet au groupe Doux de diviser par plus de deux son besoin bancaire pendant la période d'observation" qui court jusqu'à décembre. Cette vente "ne préjuge pas d'autres cessions" d'actifs du groupe, a également déclaré M. Valliot.

Appel d'offres jusqu'au 2 juillet

 Les deux administrateurs judiciaires ont lancé un appel d'offres jusqu'au 2 juillet pour une reprise globale du groupe.  "Nous cherchons la solution la plus globale possible" pour "ne pas démanteler le groupe", a-t-il expliqué.

Lundi, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a estimé que l'ouverture du capital du groupe Doux était "une étape nécessaire" pour assurer la pérennité de l'entreprise.  Le groupe volailler Duc serait notamment sur les rangs.

Plus de 700 personnes ont manifesté samedi à Châteaulin pour exprimer leur inquiétude face aux menaces pesant sur le groupe. Une nouvelle manifestation sera organisée samedi prochain à Vannes, selon la CFDT.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires