En route vers un bâtiment à énergie positive

Armelle Puybasset - Réussir Aviculture Mars 2012

La production d'énergie renouvelable est le troisième objectif d'un bâtiment d'élevage basse consommation. © S. Leitenberger

Les chambres régionales d’agriculture des Pays de la Loire et de Bretagne, et l’Itavi participent à un projet de recherche dont l’objectif est de transposer dans le domaine de l’élevage, le concept de « bâtiment basse consommation ». « Une douzaine d’élevages pilotes, équipés de bâtiments BEBC (bâtiment d’élevage basse consommation), ont été choisis pour acquérir des références terrain », indique Dylan Chevalier, de la chambre régionale des Pays de la Loire.
« Le cahier des charges BEBC est en cours d’élaboration. Il fixera des obligations de moyens et des objectifs de résultats. La consommation énergétique maximale devrait avoisiner 66 kWh/m2/an pour la volaille conventionnelle et 60 kWh/m2/an pour les volailles sous signe de qualité. C’est une économie de 45 % par rapport à un bâtiment traditionnel. »

Tout un programme de recherche

Le concept de BEBC consiste d’abord à limiter les consommations d’énergie (isolation, réglages…), puis à récupérer de la chaleur (échangeur à plaques ou à tubes, récupération de l’air entrant en sous-toiture…) et enfin à produire de l’énergie renouvelable (photovoltaïque, chaudière à biomasse…). L’étape ultime est d’arriver à un bâtiment à énergie positive (BEBC+), qui produit plus qu’il ne consomme.
Un guide technique présentant l’éventail des solutions avec des références technico-économiques sera rédigé d’ici 2013.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires