Etats-Unis : Des défauts de prévention responsables d'une vague de salmonelloses humaines aux Etats-Unis

Florence Humbert

Après l'accroissement anormal de salmonelloses humaines, les autorités américaines ont fait retirer du marché un demi milliard d'oeufs de consommation.

Entre mai et juillet 2010, le CDC (Center of Diseases Control d'Atlanta) - — l'équivalent français de l'Institut de vVeille sSanitaire- — a constaté une augmentation très significative des cas de salmonellose chez l'homme, avec plus de 2000 personnes concernées. Échaudées en 2009 par une grave contamination aux salmonelles dans du beurre de cacahuètes (9 morts et des milliers de malades), les autorités ont ordonné le rappel d'un demi milliard d'oeufs au mois d'août. C'est approximativement la production mensuelle des producteurs d'oeufs bretons. Pour l'instant, seuls deux producteurs, Wright County Egg et Hillandale Farms, dont les fermes sont situées dans l'Iowa, ont été désignés à la source de l'infection. On pense que des rongeurs ont pu être contaminés par Salmonella enteritidis via les aliments livrés. En septembre, le New York Times a révélé que Salmonella enteritidis était décelée dans les élevages de Wright County Egg depuis 2008. Les retraits pourraient s'étendre à quelques autres des 12 douze grands groupes, qui chacun détiennent plus de 5 millions de pondeuses.

Avec des scandales sanitaires à répétition aux USA, se pose la question du contrôle externe d'entreprises. (P. Le Douarin)

Avec des scandales sanitaires à répétition aux USA, se pose la question du contrôle externe d'entreprises. (P. Le Douarin)

Procès du gigantisme

Pendant que la FDA recherchait les causes, les médias généralistes (CNN en tête) ressortaient les lieux communs sur les méga -poulaillers et les dérives capitalistiques des entreprises. Petits producteurs et partisans de l'économie locale et des circuits alternatifs profitent de l'occasion, dans la mesure où cet événement illustre bien les effets démultiplicateurs d'un dysfonctionnement dans un secteur très concentré.
En ce qui concerne la politique de prévention sanitaire, un débat s'est engagé entre les experts. Comme le souligne Mogens Madsen, expert danois, l'Europe considère les problèmes sanitaires tout au long de la filière de production, alors que les États-Unis recherchent des procédés de décontamination « après récolte » : lavage des oeufs, filmage à l'huile ou la paraffine, chaîne du froid…
Si le système HACCP est correctement mis en place et appliqué dans les casseries, l'histoire devrait s'arrêter là. Les producteurs du Canada ont pris la peine d'informer leur gouvernement qu'ils ne recommandent pas l'importation des oeufs en coquille ou en forme liquide liés au présent rappel. Quant aux producteurs d'oeufs américains, ils réclament un renforcement de la réglementation.

Source Réussir Aviculture Octobre 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires