Foie gras : Le Cifog étudie des solutions anti-crise

Pascal Le Douarin

Directement impactée par la crise économique mondiale, la filière foie gras va rechercher des solutions collectives pour relancer la consommation et diminuer l'offre.

Bien qu'elle ait ralenti de 0,7 % en 2008 (19 310 tonnes), la production française de foie gras de canard se révèle supérieure aux capacités d'écoulement qui se sont fortement ralenties depuis l'an dernier. Les secteurs de la restauration et de l'exportation ont été les plus durement frappés. Réuni fin juin en assemblée générale, le Cifog a constaté qu'en 2009, les abattages ne baisseraient que de 5 %, à environ 33,7 millions de têtes. C'est la moitié des recommandations du Cifog faites début 2008, et ce sera insuffisant pour rétablir l'équilibre.

Deux solutions sont étudiées pour aider les gaveurs proches de la retraite ou inciter (H. Dumuis)

Deux solutions sont étudiées pour aider les gaveurs proches de la retraite ou inciter (H. Dumuis)

Plan d'adaptation des producteurs

Aussi, l'interprofession a décidé de créer une vaste action de communication le 11 novembre à l'occasion de la saint Martin. Cette fête du foie gras, programmée sur cinq années, lancera véritablement la saison du gras.
De plus, sa commission « accords interprofessionnels » va examiner en septembre la piste d'un plan d'adaptation des producteurs. Deux axes sont étudiés : l'aide à l'arrêt de gaveurs proches de la retraite et l'incitation à la mise aux nouvelles normes de logement collectif pour les installations existantes.
Ce dernier point permettrait simultanément de diminuer momentanément les volumes (pendant la durée des travaux) tout en anticipant la date butoir du 31 décembre 2015.

Source Réussir Aviculture Septembre 2009

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires