Grippe aviaire : huit pays ferment leurs portes aux volailles et foie gras français

Grippe aviaire :  huit pays ferment leurs portes aux volailles et foie gras français
Ce sont les ventes de foie gras crus qui devraient être les plus impactées (DR)

Huit pays, dont le Japon, ont décidé, après l'annonce de cas de grippe aviaire en France, d'interdire les importations de volailles et autres produits avicoles français, dont le foie gras. L'impact devrait toutefois être minime sur la filière volaille française.

"Le Japon  a interdit les importations de volaille et de produits issus de la volaille française dont la production est postérieure au 23 octobre", a déclaré un responsable du ministère japonais de l'Agriculture. Cette date a été choisie en prenant en considération la période de 21 jours d'incubation de la maladie.

"Les produits de la volaille, dont le foie gras, fabriqués et emballés avant le 23 octobre, peuvent être importés". "Ceux produits après cette date sont interdits pour éviter que le virus ne soit introduit au Japon".

Sur les huit premiers mois de l'année, les ventes vers le Japon ont cru de 11%, l'archipel détrônant ainsi l'Espagne au rang de premier importateur de foie gras français, avait indiqué en octobre le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog).

Huit autre pays, la Corée du Sud, la Chine, la Thaïlande, l’Égypte, l'Algérie, le Maroc et la Tunisie ont également fermé leurs frontières aux volailles et autres produits avicoles français.

Les producteurs peu inquiets

"C'est injuste et ennuyeux" mais les exportations "ne sont pas le plus gros volume" dans les ventes globales de volaille française, a réagi Jean-Michel Schaeffer, président de la Confédération française de l'aviculture (CFA), syndicat majoritaire chez les éleveurs de volaille. Les exportations de volaille représentent environ 6% des ventes totales de la filière française, qui s'élèvent à 7 milliards d'euros.

Mais l'Arabie saoudite, de loin le 1er importateur de volaille française avec 30% des achats en 2014, n'a pas fermé son marché. Quant aux achats de dindes et chapons pour Noël, ils sont principalement destinés au marché français ou européen, qui reste ouvert.

Des "avancées diplomatiques" pour rouvrir les exportations de foie gras, ont déjà eu lieu avec le Japon, a expliqué Marie-Pierre Pé, déléguée générale du Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog). Tokyo a ainsi "accepté de reconnaître une date de début d'épisode" de grippe aviaire, ce qui signifie qu'il acceptera d'importer des produits fabriqués avant le 23 octobre, par exemple du foie gras congelé. Ces produits représentent la majorité du foie gras destiné à l'exportation vers le Japon, le reste étant du foie gras cru. L'impact sera donc "à la marge", estime Mme Pé, du Cifog.

En 2014, 4.934 tonnes de foie gras ont été exportées par la France, selon les chiffres des Douanes et du ministère de l'Agriculture. La France produit les trois quarts du foie gras mondial, selon le Cifog.

Source avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires