J-1 pour l’avenir de Doux

J-1 pour l’avenir de Doux
Le groupe Duc a évoqué de "possibles synergies" avec Doux.

Les éventuels repreneurs du groupe breton Doux doivent déposer leur offre jeudi 5 juillet au tribunal de commerce de Quimper. Une quinzaine de repreneurs se seraient manifestés.

"Il y a une quinzaine de repreneurs, tous les gros du secteur. Mais nous ne pouvons pas communiquer sur la liste des candidats, c'est confidentiel", a déclaré à l'AFP l'administrateur judiciaire Me Régis Valliot.  Dès le vendredi 6 juillet, les salariés seront informés des candidats à la reprise avant que le tribunal ne rende sa décision le 16 juillet.

Tilly-Sabco, le groupe volailler français LDC (Le Gaulois, Poulets de Loué, Maître Coq, Marie), le groupe Cavac, les coopératives Terrena et Triskalia seraient  dans la liste de repreneurs potentiels. Le président de Coop de France avait confirmé dans la presse  l'intérêt de ses coopératives adhérentes.  Il évoquait par ailleurs des discussions avec  le fabricant d’aliments  Glon Sanders, dont l'actionnaire majoritaire est Sofiprotéol (établissement financier de la filière huiles et protéines végétales).

De son côté, le Fonds stratégique d'investissement (FSI) "n'exclut pas, s'il y a une offre qui permet d'assurer l'avenir de Doux, d'y participer ».

Quelques jours après le dépôt de bilan de Doux, son concurrent Duc avait également  laissé entendre qu'une consolidation pourrait avoir lieu dans le secteur avicole, évoquant dans un communiqué "des actions de synergies"  possibles "dans les mois à venir".

Pour éviter tout démantèlement de l’usine, une solution envisagée serait que les candidats se rassemblent dans un consortium.

Doux est un acteur de poids dans les zones rurales. Détenu à 80% par la famille Doux et à 20% par la banque BNP Paribas, il emploie 3.400 personnes en France, essentiellement en Bretagne mais aussi dans le Centre, les Pays de la Loire et le Pas-de-Calais. Sans compter les dizaines de milliers d'emplois induits et les quelque 700 éleveurs de volaille.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires