Journée mondiale de l'oeuf: les élevages français à la peine pour fournir des oeufs bio et de plein air

Journée mondiale de l'oeuf: les élevages français à la peine pour fournir des oeufs bio et de plein air

Les élevages français de poules pondeuses, à la peine pour répondre à la demande grandissante d'oeufs bio et de plein air, vont essayer d'augmenter leurs capacités à 50% de toute la production française d'ici 2022, mais réclament de l'aide pour y parvenir, a indiqué vendredi l'interprofession.

Il y a une surcapacité d'équipements conventionnels d'élevage qui ne sont pas finis d'amortir dans les élevages, et une sous-capacité d'équipements de production d'oeufs bio et alternatifs, a expliqué à l'occasion de la journée mondiale de l'oeuf Philippe Juven, président du CNPO, lui-même éleveur de volailles dans la Drôme. Actuellement, la production d'oeufs dits "conventionnels", c'est-à-dire lorsque les poules sont en batterie dans des petites cages, représente 68% des quelque 14,5 milliards d'oeufs pondus en France chaque année, selon M. Juven.   Et 32% des oeufs français viennent d'élevages dits en "cage aménagée", c'est-à-dire portant soit le label bio, soit "poules de plein air", soit le label rouge ou encore "poule au sol".

"Aujourd'hui, l'obligation que nous nous fixons est de passer de 32% à 50% d'ici 2022" a ajouté M. Juven, "mais cela nécessite des investissements à hauteur de 500 millions d'euros et nous aurons besoin de l'aide de nos partenaires pour y parvenir", a-t-il ajouté.   "Nous sommes conscients de la demande sociétale des consommateurs, mais la filière ne va pas assez vite et ne peut pas le faire seule" a-t-il ajouté. "Les élevages français ont investi 1 milliard d'euros en 2012 pour mettre leurs élevages aux normes européennes, qui ne sont pas amortis. Les banques refusent de financer des modernisations tous les cinq ans" a ajouté M. Juven.

La chaîne de supermarchés Lidl a annoncé vendredi également qu'elle s'engageait à "supprimer définitivement tous les oeufs de poules élevées en cage" vendus dans ses magasins et utilisés dans les produits transformés. Cette démarche d'engagement en faveur du bien-être animal fait suite à d'autres annonces du même type par d'autres enseignes, parmi lesquelles Monoprix. Mais l'enseigne Lidl a pris ses précautions sur le calendrier, probablement en raison des contraintes d'élevage. Ainsi Lidl s'engage à ne plus vendre d'oeufs de poules en cage d'ici à 2025, et dans ses produits transformés d'ici à 2020.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 1

Dominique Muller "SABLE256"

les "batteries" sont en fait des cages aménagées , avec perchoirs, nids ,aire de grattage et limes à ongles.Elles sont en groupe des 20 à 60.
Les poules au sol ne sont pas en cages et n'ont pas accès à l'extérieur
les poules plein air ne sont pas en cages et ont accès à l'extérieur
les poules bio sont des plein air qui mangent bio .

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires