Le groupe brésilien Marfrig met un pied en Europe : Le numéro deux brésilien de la viande bovine investit en masse sur le marché européen

Pascal Le Douarin

Après avoir mis le pied dans la volaille au Brésil en mars, le groupe brésilien Marfrig a
annoncé fin juin le projet de rachat, au Brésil et en Europe, des entreprises détenues par le
groupe américain Osi. Jusqu'à récemment Marfrig, fondé en 2000, n'était présent que dans
l'abattage et dans l'élaboration de viandes bovine et porcine en Amérique du Sud. Le
numéro deux brésilien de la viande bovine, et quatrième mondial, devient ainsi un des dix
premiers mondiaux de la volaille. Cette opération s'inscrit dans une stratégie d'accès direct
aux marchés internationaux et de diversification sur les marchés mondiaux de la viande.
Sur notre continent, le rachat concerne les sociétés Moy Park (sites en Angleterre, Irlande
du Nord, France et Pays-Bas) spécialisés dans les produits élaborés (près de 800 tonnes
par jour), de Kitchen Range Foods au Royaume-Uni (fabrication et distribution de produits
alimentaires), d'Albert Van Zoonen aux Pays-Bas (fabrication et distribution de produits
congelés), de Foodworks en Allemagne (produits pour fast-food).

Avec le rachat de Moy Park, Marfrig acquiert un savoir-faire en produits élaborés. (Moy Park)

Avec le rachat de Moy Park, Marfrig acquiert un savoir-faire en produits élaborés. (Moy Park)

Forte rentabilité au Brésil

Au Brésil, ce sont les sociétés Braslo produtos de carnes (fournisseur de fast-food),
Penasul alimentos (produits élaborés de volailles et de porcs) et Agrofrango (opérateur
volaille en intégration verticale). L'ensemble racheté réalise 2 milliards de dollars de chiffre
d'affaires. Le montant de la transaction est d'environ 680 millions de dollars, plus 220
millions basés sur le développement futur des sociétés européennes. L'accord définitif sera
conclu dans deux mois, après un audit complet. Marfrig abat désormais 1,7 million de
poulets par jour avec deux sociétés brésiliennes récemment reprises (Pena Branca et Da
Granja Agroindustrial). Au premier trimestre 2008, le groupe a réalisé 427 millions d'euros
de CA (+ 61 %), 51 millions d'euros d'EBE (+ 72 %) et 5,1 % de marge nette (21 M€).

Source Réussir Aviculture Juillet-Août 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires