Le transport n’affecte pas la mortalité précoce des poussins

Réussir Aviculture Janvier-Février 2012

Le transport n’affecte pas la mortalité précoce des poussins
Livraison de poussins dans un élevage de poulets de Loué. © S. Leitenberger

Suite à la directive Bien-être du poulet de chair, l’Anses a démarré un programme d’études, nommé Transpodem, pour déterminer l’effet de la durée du transport sur la mortalité des poussins en phase de démarrage. Trois expérimentations ont été menées sur des lots de 19 000 poulets avec un temps de transport de quatre heures, dix heures ou un transfert direct. « Le transport n’a pas d’impact sur la mortalité ni sur les performances d’élevage », indique Hakim Bergoug, de l’Anses. Une longue durée de transport entraîne une diminution du poids des animaux jusqu’à 3 semaines puis l’effet disparaît.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires