Les industriels manquent d’œufs

S C

Les industriels manquent d’œufs

Les entreprises utilisatrices d'œufs tirent la sonnette d'alarme au sujet des conséquences dues à une pénurie d'œufs qui entraîne une "envolée" des prix. Ils réclament aux pouvoirs publics des "mesures urgentes ".

C’est  le retard pris dans la mise en conformité d'une partie des exploitations d'élevage à la directive bien-être (rendue obligatoire ay 1er janvier 2012) qui, selon les industriels,  provoque actuellement une pénurie d'oeufs sur le marché européen".  Selon le Syndicat national des industriels et professionnels de l'œuf  (Snipo), le déficit de production est estimé à 21 millions d'oeufs par semaine, soit une baisse de 10% de la production par rapport à 2011.

 Une pénurie qui a pour conséquence une "forte hausse" du prix des œufs qui atteint, soulignent-elles, +75% entre octobre 2011 et février 2012. Une  situation de déséquilibre significatif qui pourrait perdurer pour la plus grande partie de l'année 2012.

Elles demandent  aux autorités françaises "des mesures urgentes, exceptionnelles et temporaires pour accroître les disponibilités à court terme" pour permettre "également d'atténuer l'impact économique pour les consommateurs d'oeufs et d'aliments en contenant".

Les émetteurs de ce communiqué sont les Fabricants de biscuits et gâteaux de France, le Syndicat de la panification croustillante et moelleuse, l'Association des entreprises de produits alimentaires élaborés (Adepale) et le Syndicat des industriels fabricants de pâtes alimentaires de France (Sifpaf).

Ils laissent entendre que certaines entreprises pourraient procéder à des fermetures de lignes de production qui entraineraient  la mise en chômage technique d'une partie du personnel et l'impossibilité d'honorer les livraisons auprès de leurs clients.

Sur le même sujet

Commentaires 3

gmt

Ce n'est pas fini, ce n'est que le début. Étant producteur d’œuf, je connais nombre de collègues qui arrêtent le métier car c'est trop cher de se mettre aux normes ou ils sont trop âgés.
Croire que les bâtiments en France sont en travaux est une hérésie.
D'autre part, certains gros producteurs européen d’œufs n'ont pas ou quasiment pas commencer leur mises aux normes donc la pénurie n'en est qu'à ses débuts.
Il va falloir que les industriels se mettent en tête d'aller voir leur client et leur demandent des hausses de tarifs ; Ce qu'ils n'ont pas encore à priori compris en se réfugiant derrière d'hypothétique travaux en cours.

per

la communauté européenne appuyée par la FRANCE a décidée pour le bien être animal la fin des cages -750cm2/poules et les bovins ,ovins pour leur bien être sont égorgées pour faire la viande halal. on marche sur la tête!!!!!!!!!!

laurier

Enfin les politique et les consommateurs vont apprécier les normes bien êtres. Il ne faut pas par contre importer massivement des oeuf de l extérieures de l u e la ou sont parti nos vielle cages a poules

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires