Pondeuses et palmipèdes gras : Vingt millions d'euros d'aides pour le bien-être

Pascal Le Douarin

En octobre dernier, le ministre de l'Agriculture a répondu favorablement à la demande des interprofessions de l'oeuf (CNPO) et du foie gras (Cifog). Si Bruxelles le permet, leurs producteurs vont bénéficier d'une aide de 20 millions d'euros sur un an pour respecter l'échéance de la mise aux normes Bien-être, prévue en 2012 pour les cages de poules et en 2016 pour les cages de gavage. Dans le secteur oeuf, il s'agit d'inciter les derniers éleveurs hors normes, tandis que pour le foie gras ce sont plutôt des gaveurs « pionniers » qui seraient aidés.

En demandant des aides à la mise aux normes cinq ans avant la date butoir, l'interprofession du foie gras veut une application progressive de la réglementation. (P. Le Douarin)

En demandant des aides à la mise aux normes cinq ans avant la date butoir, l'interprofession du foie gras veut une application progressive de la réglementation. (P. Le Douarin)

Prêts au 1er janvier 2012

Le CNPO a envoyé un questionnaire à tous ses cotisants pour connaître précisément l'état prévisionnel du parc à fin 2011, mais l'interprofession affirme déjà qu'elle sera en ordre de marche au 1er janvier 2012. Elle a estimé le coût de la mise aux normes à 1 milliard, alors qu'en foie gras il devrait être d'une centaine de millions. Les conditions d'accessibilité (pas de hausse du cheptel…) et les modalités d'attribution (statut d'agriculteur) restent à fixer avec FranceAgriMer, ainsi que la répartition des fonds entre les deux filières.

Source Réussir Aviculture Décembre 2010

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires