Scénario « marchés horizon 2015 » : Un million de mètres carrés en dinde-poulet pourraient être perdus avant 2015

Pascal Le Douarin

Le scénario « marchés horizon 2015 » est basé sur un certain nombre d'hypothèses, discutées et validées auprès d'un échantillon d'industriels. Ce sont : la hausse des importations pays tiers qui atteint 10 % de la consommation française ; la perte des débouchés allemands et britanniques ; la baisse de consommation de la dinde de 1,3 % par an et la hausse de 0,04 % en poulet ; la compétitivité bretonne inchangée vis-à-vis des autres régions ; la suppression des restitutions européennes en 2015. La combinaison de ces facteurs aboutit à une baisse de 38 % des volumes, passant de 600 000 tonnes équivalent carcasses (tec) en 2005 à 367 000 tec en 2015. La ventilation des 228 000 tec perdues serait de 66 000 tec en dinde et de 162 000 tec en poulet, dont 100 à 120 000 tec à partir de 2015 en poulet export pays tiers. C'est l'équivalent de 950 000 m2 progressivement arrêtés en poulet et dinde standard, et à compter de 2015 d'environ 650 000 m2 en poulet export (450 éleveurs environ). À comparer au 1,4 million de mètres carrés du scénario « exploitations », étude sur l'avenir des exploitations avicoles à l'horizon 2015, réalisée par les économistes des chambres d'agriculture de Bretagne et ceux de CER France Bretagne (voir article « Le manque de surface peut freiner toute a filière chair », mis en ligne le 7 février 2008).

Source Réussir Aviculture Janvier / Février 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires