Une nouvelle station expérimentale pour Sud-Ouest Aliment

Xavier Cresp - Réussir Aviculture Mai 2013

Une nouvelle station expérimentale  pour Sud-Ouest Aliment
Chaque bâtiment de 400 m2 compte 36 parcs, chacun associé à un parcours extérieur. © P. Le Douarin

Nutricia, le nouveau site de recherche appliquée sur l’alimentation a été inauguré le 19 mars à Benquet, au cœur du Sud-Ouest.

Installée à Pomarez, depuis 1987, la station expérimentale Nutricia de Maïsadour a contribué à l’évolution des techniques d’élevage des filières volailles et palmipèdes du groupe. Mais elle était devenue obsolète. Après la mise en commun des moyens et des compétences régionales, c’était au tour de l’entreprise Sud-Ouest Aliment de prendre le relais pour un nouvel investissement. Installée à Benquet sur trois hectares, proche du centre de recherche Palmipôle, la station comporte deux bâtiments de 400 m2, avec chacun trente-six parcs intérieurs et autant de parcours extérieurs attenants.
L’un est dédié aux volailles, l’autre aux canards en élevages. L’intérêt de Nutricia réside dans sa capacité à aller au-delà d’une seule station expérimentale. Il s’agit d’une véritable mini-ferme, où les recherches seront conduites en situation d’élevage conventionnel. L’objectif étant de soutenir la recherche appliquée dédiée à l’expérimentation grandeur nature.
Cette capacité expérimentale importante bénéficie d’un dispositif associant sept élevages dédiés aux différentes productions (gavage, volaille label, poulet standard, caille, coquelet). Un site en mode biologique complète le panel. Un comité de pilotage dirige la station, associé d’un comité technique issu des organisations de productions pour suivre les différents essais.

Donner de la valeur par l’innovation

L’investissement de 800 000 euros apporte l’outil qui garantit les efforts de recherche à l’usage des professionnels, amont et aval, de toute une filière, élargie aux trois groupes coopératifs.
Les propos de Thierry Blandinières, directeur général de Maïsadour, lors de l’inauguration sont clairs : « face à la crise, nous devons savoir innover, et nous impliquer davantage sur notre zone territoriale. Nous travaillons pour constituer une « agro chaîne » réunissant les régions Aquitaine et Midi-Pyrénées, en associant les producteurs, les salariés des groupes, pour développer des axes de progressions. Les projets transversaux et collaboratifs nous donnent envie d’aller plus loin, pour sortir de la crise par le haut ! »

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires