Viande de volailles : La Russie ferme ses marchés

Armelle Puybasset

La Fédération russe a récemment décrété plusieurs mesures montrant que le pays semble vouloir davantage protéger ses marchés en limitant les importations.

Depuis fin avril, Moscou bloque les importations de viandes européennes sous prétexte
qu'elles contiennent des traces d'antibiotiques. Cet embargo frappe une sélection
d'entreprises et certains types de produits. La Commission européenne proteste contre
cette situation.
Par ailleurs, le 23 juin, le chef des services vétérinaires russes a adressé un courrier à
Bruxelles précisant que chaque État membre devait établir une liste d'établissements
autorisés à exporter avant le 1er juillet et à faire valider par les services vétérinaires
russes, faute de quoi les opérateurs ne seront plus autorisés à exporter. Cela laisse
paraître un manque de bonne volonté des Russes sachant qu'en outre, les autorités russes
ont proposé d'interdire l'utilisation de viande congelée pour fabriquer des produits élaborés.
Cette interdiction pourrait avoir un impact important sur leurs importations. La Russie
importe 40 % des volailles qu'elle consomme, la majorité sous forme congelée.



L'embargo russe frappe certains produits et notamment les viandes séparées mécaniquement. (A. Puybasset)

L'embargo russe frappe certains produits et notamment les viandes séparées mécaniquement. (A. Puybasset)

Source Réussir Aviculture Juillet-Août 2008

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires