Pleinchamp.com, votre site d’expertise agricole - Retour à l'accueil
Facebook Twitter Google+ Youtube

Vos Services Experts

  • Météo
  • Grandes cultures
  • Élevage
  • Viticulture
  • Viticulture
  • Énergie
Agriculteurs, clients du Crédit Agricole, informez-vous ici

Mon espace
Pleinchamp

Mot de passe oublié ?
Imprimer
  • Accueil
  • >
  • Fiscalité-Juridique
  • >
  • Actualités
  • >
  • AS 44 : aux côtés des agriculteurs dans un monde complexe
Lors de cette assemblée générale, les élus et responsables d’AS 44 ont présenté la nouvelle organisation de leur centre de gestion.

Lors de cette assemblée générale, les élus et responsables d’AS 44 ont présenté la nouvelle organisation de leur centre de gestion.

Loire Atlantique Agricole

22/02/13
Loire-Atlantique - Fiscalité-Juridique

AS 44 : aux côtés des agriculteurs dans un monde complexe

L’association de gestion et de comptabilité AS 44 a réuni une soixantaine de ses adhérents à l’occasion de son assemblée générale le 19 février dernier, à Nantes.

L’ambiance était studieuse en ce 19 février, dans la salle de conférence de la chambre d’a-griculture, occupée par des adhérents d’AS 44, venus assister à l’assemblée générale de leur centre de gestion. Car en quelque trois heures d’assemblée, les sujets abordés ont été nombreux.
Après la présentation des comptes de résultats, le projet de nouvelle organisation a été décrit : la structure sera pilotée par un directeur et une directrice adjointe, avec deux bureaux : Nantes et Corcoué-sur-Logne (lire aussi l’encadré ci-contre). Au total, AS 44 emploie 16 personnes, en majorité des comptables conseillers.


Une DPA plus intéressante

Place ensuite aux actualités fiscales, présentées par Marie-Luce Pitré. Le gros « morceau » de ces actualités est la réforme des Déductions pour investissements et Déductions pour aléas (DPI/DPA). Les anciennes règles relatives à ces déductions faisaient que la DPI était très utilisée, alors que la DPA l’était très peu, car son mécanisme était jugé trop contraignant.
Les nouvelles règles visent à rééquilibrer ces utilisations : la DPA devient moins contraignante, supprimant l’obligation d’assurance et n’obligeant à épargner que la moitié de son montant. En outre, la Loi laisse la possibilité de constituer cette épargne tout ou partie sous forme de fourrages, une solution qui devrait convenir aux éleveurs.
Autre actualité fiscale : le crédit d’impôt compétitivité-emploi, la mesure phare du pacte de compétitivité issu du rapport Gallois. Prenant effet au 1er janvier dernier, ce crédit concerne les entreprises ou les personnes soumises à l’impôt et qui emploient un salarié dont la rémunération est inférieure à 2,5 Smic, ce qui est vraisemblablement presque toujours le cas en agriculture.


Offre : prix d’équilibre

Lors de cette assemblée, un nouvel outil proposé par AS 44 a été présenté : le calcul du prix d’équilibre. Comme le souligne Bernard Barreteau, conseiller à AS 44, ce prix d’équilibre est le niveau de prix de vente en dessous duquel un atelier consomme de la trésorerie. Il se calcule par unité de production (par exemple, par 1 000 l de lait). Au sein d’une même production, il permet de se comparer aux autres exploitations et de mesurer notamment sa propre « capacité de résistance aux fluctuations ».
Ce calcul est également intéressant en cas de présence de plusieurs ateliers sur une même exploitation : il montrera si l’un d’eux « consomme » de la trésorerie aux dépens des autres. Il est aussi utile pour les agriculteurs faisant de la vente directe, en leur permettant de faire un calcul du juste prix de vente. Il permet enfin de mesurer l’impact d’un projet, comme l’achat d’un tracteur. Chacun des deux bureaux d’AS 44 devrait proposer cette prestation, pour un coût variant de 120 à 250 €, selon la complexité du dossier.
Marie-Luce Pitré a également présenté un autre outil, prochainement à disposition des agriculteurs : l’outil en ligne Isanet compta. Cet outil en ligne se révèle aussi performant que les logiciels classiques, pour un coût comparable. Les adhérents qui seront intéressés par Isanet compta bénéficieront d’une formation.
Enfin, pour leur thématique de clôture d’assemblée, les adhérents d’AS 44 n’avaient pas non plus choisi un sujet simple : la réforme de la PAC et la disparition des quotas à l’horizon 2015. L’économiste de la chambre régionale, Gilles Le Maignan, leur a décrit ce que l’on pouvait savoir du monde agricole de demain : un nouveau cadre, dans lequel ce qui sera le plus visible, – la réduction des montants des DPU les plus élevés– ne sera pas forcément le plus important. Ce qui sera déterminant pour l’économiste, ce seront les mesures qui viseront à « maintenir les outils de production ». Ce monde sera certes plus ouvert, plus instable, plus « vert », mais comme le souligne Gilles Le Maignan, il ne sera pas complètement dépaysant : « Nous avons déjà un pied dedans ».


Catherine Perrot
Imprimer

Derniers commentaires postés

Aide téléphonique

Besoin d'informations ? Cliquez ici ou contactez

(depuis un téléphone fixe en France métropolitaine,
 hors surcoût éventuel selon opérateur)
lundi-vendredi : 9h-18h ; samedi : 9h-16h