Prévisualisation du message

Auteur Sujet

Jean-Charles LABORDE "geo64000"

 

mardi 08 octobre 2013 17:33:35

geo

Aujourd'hui, beaucoup de pays européens envient la politique foncière induite par l'instauration des SAFER. Il suffit de regarder du côté de l'Europe de l'Ouest quand de grands groupes achètent des milliers d'Ha en Ukraine ou en Hongrie dans le seul but de spéculer dessus, sans qu'aucun outil de régulation existe. Cela n'existe pas en France et le rôle des SAFER y est certainement pour quelque chose.
Enfin, pour info, la SAFER n'use de son droit de préemption que dans 10% de ses dossiers. 90% résultent d'une vente à l'amiable: le vendeur souhaite passer par la SAFER qui bénéficie d'une vue imprenable sur la valeur du marché foncier (toutes les ventes de plus de 25a lui sont notifiées par les notaires). D'ailleurs, de plus en plus de notaires confient aux SAFER des expertises de propriété lors d'arrangements du fait de leur fine connaissance du marché...
Après comme toujours, lors d'une vente de terres par la SAFER, il y a des contents (candidats retenus) et des mécontents (candidats non-retenus). Dès qu'on traite de la problématique foncière, il est impossible de faire que des heureux tellement certains se révèlent coriaces dès qu'on évoque le mot "terre"!