Chou-fleur : des prix supérieurs à la moyenne

Chou-fleur : des prix supérieurs à la moyenne

Selon les premières estimations du SSP, les surfaces en chou-fleur seraient en légère baisse par rapport à l’an passé. L’offre est restée contenue, les prix ont été plutôt élevés, supérieurs à la moyenne quinquennale pour ce début de campagne.

Chou-fleur : des prix supérieurs à la moyenne

Offre limitée, prix supérieurs à la moyenne de saison

En ce début de campagne, l’offre en chou-fleur a été assez limitée dans le Nord en lien avec les intempéries. Toutefois, les produits du Nord prennent la place des produits bretons sur les étals et annoncent la transition vers la campagne d’été. Le marché est resté équilibré dans un contexte d’offre contenue. Les prix ont été haussiers, supérieurs à ceux de la moyenne de saison. Puis la progression de l’offre avec l’arrivée des premiers choux-fleurs d’été en provenance de Bretagne a, en fin de mois, entraîné quelques concessions de prix. Malgré tout les volumes mis en marché sont restés assez faibles et suffisants face à une demande jugée peu active. Dans ce contexte de faiblesse des apports, les cours sont globalement plus élevés que l’an passé à la même période. En juin, l’indice des prix à la production est supérieur de 29 % à celui de l’an passé et de 12 % à celui de la moyenne quinquennale de ce mois.

Les intempéries dans Nord perturbent le début de campagne

Surface : 19 400 ha ( - 1 % )

Selon les premières estimations du SSP, le total des surfaces destinées à la culture du chou-fleur serait en très légère baisse pour la campagne 2012/2013. Le principal bassin de production en France, l’Ouest continuerait à réduire les surfaces pour cette culture. Au plan national, cette diminution concerne l’ensemble des surfaces : été, automne et printemps/hiver.

Production : 340 000 t ( + 2 % )

La production prévisionnelle de chou-fleur de la nouvelle campagne est estimée en légère hausse par rapport à celle de la campagne précédente du fait de rendements supérieurs à la moyenne dans l’Ouest. Les volumes destinés aux industries de transformation pourraient être en nette hausse par rapport à ceux plutôt limités de l’an passé.

Calendrier de production

Dans le Nord, les intempéries ( grêle, pluviométrie excessive ) ont créé quelques difficultés pour ce début de campagne 2012/2013. Certaines parcelles ont dû être replantées. Ces premiers volumes ont été limités et leur qualité a parfois manqué. Le retour à une situation conforme aux prévisions est prévu en juillet. Les volumes resteront toutefois faibles, inférieurs à ceux de l’an passé à la même période. En Bretagne, le chou-fleur du printemps/hiver a été remplacé par celui d’été. Au niveau national, les volumes resteront limités jusqu’à l’automne. Le pic de production devrait se produire au mois de mars.

Source Agreste Conjoncture

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier