Contractualisation: Les grossistes demandent l'assouplissement

L'Union nationale des commerces de gros en fruits et légumes (UNCGFL) souhaite plus de temps pour revoir la copie de mise en oeuvre du décret de contractualisation qui menace la pérennité des entreprises. L'UNCGFL, Fédération des commerces de gros en fruits et légumes, alerte le gouvernement sur les difficultés de mise en oeuvre du décret de contractualisation entre producteurs et acheteurs de la filière fruits et légumes, une mesure qui ne correspond en rien à la réalité économique de la filière. Le risque induit est la fragilisation importante des acteurs de la filière de marché. Sans être hostile à la politique contractuelle, l'UNCGFL critique deux conditions prévues : les engagements à hauteur de 100 % des achats et la durée de trois ans.
A lire sur Réussir Fruits & Légumes n° 305

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier