Diméthoate : la clause de sauvegarde nationale en place dès cette semaine

Anne Sophie LESAGE

Diméthoate : la clause de sauvegarde nationale en place dès cette semaine

Ce mardi, Stéphane Le Foll a rencontré les représentants des producteurs de cerises dans le but de définir la stratégie de production pour 2016, après l’interdiction du diméthoate sur le territoire. Une clause de sauvegarde nationale sera mise en place dès cette semaine.

Le ministre de l’Agriculture a annoncé la mise en place dès cette semaine de la clause de sauvegarde nationale, c’est à dire « l’interdiction d’importation de cerises venant de pays autorisant le traitement des cerises au diméthoate. » D’autres pays comme l’Espagne, l’Italie, la Pologne, la Grèce et la Slovénie ont également annoncé ne pas autoriser le diméthoate sur cerise.

Cette réunion au ministère avait pour objectif de définir les alternatives possibles au diméthoate, seul insecticide efficace contre la mouche Drozophile Suzukii, afin de limiter les pertes de récolte. Parmi les possibilités évoquées, le cyantraniliprole et le spinetoram, pourraient être utilisés dès cette campagne.

Indemnisation

Des indemnisations seront possibles pour les producteurs ayant subi des pertes économiques liées aux attaques de la Drosophile Suzukii en 2016. Les modalités ne sont pas encore connues mais elles seront définies avec les professionnels.

Stéphane Le Foll a indiqué avoir saisi le Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes (CTIFL) et les chambres d’agriculture « afin que les producteurs disposent au plus vite de schémas de lutte actualisés. » Des crédits de promotion seront débloqués pour participer au financement d’actions de communication sur la cerise.

Une nouvelle réunion est prévue dans un mois pour « dresser un premier bilan de campagne. »

Sur le même sujet

Commentaires 1

pluvinelle

Pourquoi les doses et délai avant récolte des homologations de produits pour traiter la drosophila suzukii en Europe et en France sont inférieures de 30 à 50 % de celles de l'Ontario? Les matières actives étant pourtant les mêmes (imidan, exirel ...)?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires