Distribution : Les producteurs de bananes antillaises boycottent le réseau Intermarché

Les producteurs de bananes des Antilles ont annoncé le boycott du réseau Intermarché en raison des prix appliqués par le distributeur.

« Intermarché propose cette semaine aux consommateurs la Banane de Guadeloupe et Martinique à 69 centimes le kilo », soit moitié moins que le prix normal dans la grande distribution, note l'Union des Groupements de Producteurs de Bananes de Guadeloupe et Martinique (UGPBAN).

Ce prix « n'est pas compatible » avec les coûts de revient de la filière « engagée depuis 5 ans dans le plan Banane Durable », ajoutent les producteurs. Interrogé, le distributeur Intermarché n'avait pas répondu en fin d'après-midi.

Cette promotion, mise en avant dans un catalogue du réseau pour la période du 31 août au 4 septembre, « énerve très fortement » les autres acteurs de la distribution « qui nous demandent des comptes par rapport à ce prix », a expliqué Rémy Pigou, directeur commercial de l'UGPBAN.

« On ne peut pas accepter de pratiquer ces prix au regard des valeurs que nous défendons dans le cadre du plan banane durable », a-t-il poursuivi, en précisant que d'ordinaire les bananes antillaises sont vendues autour de 1,5 euro le kilo dans les grandes surfaces.

« Nous avons fait le constat que les stratégies commerciales des producteurs de Banane de Guadeloupe et Martinique et du groupe Intermarché ne convergeaient pas », a ajouté l'UGPBAN qui a décidé de « ne plus servir Intermarché en bananes des Antilles françaises ». Une réunion a eu lieu entre les deux parties qui n'a pas abouti: « aujourd'hui sans plateforme d'entente avec Intermarché qui veut être complètement libre dans sa démarche de prix vis-à-vis du consommateur, il n'y a pas d'ouverture possible pour une reprise » des relations commerciales, a ajouté M. Pigou.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier