Europe : Des résidus de pesticides dans 45% des aliments

Europe : Des résidus de pesticides dans 45% des aliments
Les fraises, suivies des pêches, pommes et laitues, sont les plus chargées en résidus.

Des résidus de pesticides sont présents dans près de la moitié des denrées consommées en Europe, mais pour la plupart dans les limites légales et probablement sans effet sur la santé, indique l'Autorité européenne de sécurité des aliments.

Rendant compte d'analyses menées en 2013 pour contrôler la présence de 685 pesticides sur 81.000 échantillons de fruits et légumes, aliments transformés et vins, l'Efsa conclut que 45% de l'alimentation européenne contient des résidus de pesticides.

Seuls 1,5% des échantillons dépassent les limites

1,5% des échantillons "dépassaient nettement les limites légales", affirme l'Efsa, avec une nette différenciation entre les produits issus de pays tiers, où ce pourcentage atteignait 5,7%, et ceux provenant de l'UE, où il se situait à 1,4%. La part de produits dépassant les limites légales est  en recul par rapport à la dernière mesure réalisée par l'Efsa, en 2010.

Pour l'agence, il est "improbable que la présence de résidus de pesticides dans les aliments ait un effet à long terme sur la santé des consommateurs".

Sur le court terme, le risque pour les citoyens européens d'être exposés à des concentrations nocives de résidus par le biais de leur alimentation est aussi considérée comme "faible".

"Cette affirmation est clairement erronée et non scientifique", a objecté dans un communiqué l'ONG PAN (Réseau pesticides action Europe). L'ONG reproche à l'Efsa de ne pas user "de bonnes méthodes pour évaluer la toxicité" des pesticides, en particulier les effets de l'exposition cumulée et durable à ces substances, et dénonce des seuils légaux trop bas.

15% des produits bio contiennent des résidus

"Le rapport confirme que l'alimentation en Europe est sûre", et "témoigne des efforts faits par les agriculteurs et l'industrie" en ce sens, s'est à l'inverse félicitée l'Association de protection des récoltes (ECPA), qui représente l'industrie des pesticides.

Des résidus de plusieurs pesticides étaient présents dans 27,3% des échantillons, tandis que les produits biologiques ne sont pas épargnés, avec 15% des échantillons analysés contenant des résidus, et 0,8% au-delà des limites légales, selon l'Efsa.

Les fraises, suivies des pêches, pommes et laitues, sont les plus chargées en résidus. Les fraises et laitues arrivent aussi en tête en matière de violation des limites légales, avec respectivement 2,5% et 2,3% des échantillons testés.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 8

doudida

disons que tout le monde sait que l'efsa est à la botte des lobby de l'industrie phytopharmaceutique , ce n'est pas une nouvelle, que l'ong soit partisane ca paraitrait plus normal mais sousvent le travail y est plus objectif que dans les instituts gangrené de l'etat
et quaand on parle pesticides c'est d'un ensemble dont il faut parler...
pesticides dans les aliments, pesticides dans l'eau et surtout pesticides dans l'air , quand on mixe toutes ces molecules ( dont la toxicité procede par accumulation) avec les cov , les medicaments , ca fait des cocktails explosifs de perturbateurs endocriniens...
on tait un peu trop que dans le sud ouest nombre d'enfants d'agriculteurs ont pour les filles des problemes d'appareils reproducteurs et pour les garcons des micropenis dans des proportions jamais vu ds le reste de la populaton

eog

Ou pourquoi les producteurs "bio" n'ont pas besoin de campagnes de pub...

CLOCHE215

le seul critère de l'attente sociétale et le seul critère de qualité, il faut que les fruits soit beaux.....

Fab 45

Dans l'analyse ils nous dise pas ou son produit ces fruits et légumes. Si ils viennent d'Espagne, pas étonnant que le trouve des résidus de pesticide. quand on pense qu'ils utilisent des produits interdit en France depuis 20ans à cause de leur dangerosité.

lachevrevache

doses non nocives, ça veut dire quoi? Le foie filtre, intercepte et stocke, puis renvoie vers les réserves de graisse, les "poignées d'amour", etc... tout ce qui n'a rien à faire dans le sang, toxines, pesticides et autres. Même si les reins en éliminent progressivement, on retrouve dans les urines des femmes enceintes en Bretagne des résidus de pesticides (97 % des femmes analysées), dans le lait maternel aussi, y compris des pesticides interdits depuis 40 ans!!! C'est trés facile à trouver sur internet. "Aucune étude n'indique que c'est dangereux". Sauf quand il y en a , comme pour les OGM. Oui on est nourris en sur-abondance, mais les cancers, dérèglements hormonaux et allergies deviennent un vrai problême. Quand aux résidus dans les produits bios, comment les éviter complètement, On est cernés par la chimie. Si on irrigue ses serres ou qu'on abreuve ses bêtes avec l'eau du réseau... Et si je mets mes bêtes dans les prairies en bas de colline, c'est encore pire ! On se bat parfois contre des moulins... Qu'on me parle pas de scrupules, quand on voit qu'un célèbre fabricant d'aliment du bétail peut balancer des quantités d'insecticides telles sur les composants que ça met certains ouvriers en incapacité de travail définitive. C'est le progrès, c'est ça ou la famine. Faut bien crever de quèqu'chose...

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires