Felcoop réagit

Felcoop interpelle les pouvoirs publics et propose un système d'assurance prix dans le cadre du contrat devenu obligatoire. Dans un communiqué suite à son assemblée générale, Felcoop, Fédération française de la coopération fruitière, légumière et horticole s'inquiète de la multiplication de la signature d'accords bilatéraux entre l'Union européenne et les pays tiers. « Ces accords se font, pour la plupart, au détriment de leur secteur d'activité, particulièrement fragile. Or, ce secteur assure de nombreux emplois en zone rurale et permet d'apporter aux consommateurs des produits à la qualité sanitaire contrôlée », précise la Fédération, sous la présidence de Jean-Michel Delannoy.
A lire sur Réussir Fruits & Légumes n° 305

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier