Fruits et légumes: l'Autorité de la concurrence prêche la flexibilité

Fruits et légumes: l'Autorité de la concurrence prêche la flexibilité

L'Autorité de la concurrence, saisie par les producteurs de fruits et légumes, recommande l'introduction de mesures de flexibilité dans les organisations de producteurs pour contrer la concurrence au sein de l'Union Européenne liée à la "disparité" des coûts de main d'oeuvre.

Dans un avis publié lundi, l'organisme atteste, en plus du caractère "périssable et semi-périssable" et imprévisible de ces productions, de "fortes disparités de conditions d'exploitation au sein de l'Union européenne" avec des coûts de main d'oeuvre plus élevés en France que ceux des principaux producteurs de l'UE, l'Espagne et l'Italie, les Pays-Bas et l'Allemagne.

Cet état de fait se conjugue à "un déséquilibre structurel entre une production atomisée" entre de nombreux producteurs et "une demande, constituée majoritairement de la grande distribution, fortement concentrée": "Il en résulte un rapport de force déséquilibré entre les acteurs et une forte volatilité des prix" conclut-elle.

En conséquence, l'Autorité recommande aux producteurs de s'unir et de privilégier la contractualisation avec les distributeurs.

Elle préconise pour cela "d'étendre à la filière la possibilité de négociation collective des prix" en profitant de la suppression, depuis le 1er janvier, du critère de "position dominante" pour la constitution d'organisations de producteurs.

Ainsi, les producteurs qui sont trop esseulés pour s'engager sur la voie de la contractualisation à prix pré-déterminés, sont encouragés à se regrouper face aux distributeurs, sans toutefois être contraints de céder la propriété de leurs productions à une organisation les représentant.

Ceci, convient l'Autorité, suppose d'introduire une flexibilité nouvelle dans la réglementation européenne pour convaincre les producteurs encore réticents de s'engager sans transfert de propriété afin de profiter des mécanismes de marché -garantie de prix, de volumes- face aux poids lourds de la distribution.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier