Fruits et légumes : La contractualisation s'assouplit

Les contrats d'achat de fruits et légumes de moins d'un an seront désormais possibles sur les marchés de gros.

Frédéric Lefebvre, secrétaire d'État chargé des PME, a proposé une mesure qui introduit une durée de contrat inférieure à un an pour les achats en direct auprès des producteurs.

Cette mesure bénéficiera à tous les acheteurs qui s'approvisionnent sur les « carreaux des producteurs », c'est-à-dire en direct auprès des producteurs, sur les marchés de gros, qu'ils soient détaillants ou grossistes. Elle fait partie des 80 mesures proposées par le secrétaire d'État lors des Assises de la simplification qui se sont déroulées le 29 avril.

« Avec cette nouvelle disposition, les détaillants pourront revenir à leurs pratiques commerciales habituelles sur les marchés de gros », a noté avec satisfaction l'Union nationale des détaillants de fruits et légumes (UNFD).

La Confédération générale du commerce inter-entreprises, qui rassemble une dizaine de filières agricoles, a relevé « les inadaptations du système » de contractualisation dans le secteur des fruits et légumes et proposé que le système se rôde sur les produits « lourds », comme la tomate et la pêche, en terme de flux sur les marchés.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires