Fruits et légumes : Le melon charentais jaune en crise

Fruits et légumes : Le melon charentais jaune en crise

Le melon charentais jaune est en crise, avec une offre très supérieure à la demande, selon l'Association interprofessionnelle melon (AIM) qui appelle les consommateurs à en acheter.

Le melon charentais a souffert de très mauvaises conditions climatiques. Les fruits plantés en mai-juin ont eu deux à trois semaines de retard et ceux plantés fin juin-début juillet sont arrivés à l'heure. Il en résulte une offre quotidienne de 7 à 8.000 tonnes, alors que le marché ne peut absorber que 5.000 à 5.500 tonnes par jour, d'après l'association.

La situation de crise a donc été décrétée pour ce produit. Elle s'applique lorsque les prix du melon affichent 15% de diminution sur deux jours d'affilée par rapport à la moyenne des cinq années précédentes (hormis la meilleure et la pire).

Pour palier à cette crise, les acteurs de l'interprofession (producteurs, distributeurs...) ont décidé l'organisation de campagnes de promotion pour le prochain week-end. Grâce au constat de crise, ils pourront bénéficier d'une aide pour organiser ces promotions. Les ventes au déballage seraient également possibles, mais pour l'instant les producteurs ne le souhaitent pas.

Dans la grande distribution, le melon va être mis en avant, avec des têtes de gondole dans les magasins, des ventes par lots, des prix en promotion et une présence plus importante du fruit, indique Jérôme Bédier, président de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD).

En mai dernier, la grande distribution s'est engagée auprès du président de la République à modérer ses marges en période de crise sur les fruits et légumes. «Si dans les 48 heures le cours n'est pas remonté, à ce moment-là on appliquera l'accord de modération des marges», promet Jérôme Bédier.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier