Fruits et légumes : Les producteurs ne décolèrent pas contre les importations

SC avec AFP

Les producteurs de fruits et légumes ont bloqué samedi des grandes surfaces dans le sud du pays pour manifester leur colère face à l'importation massive de produits étrangers par la grande distribution.

Des mobilisations ont eu lieu ce week-end en Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte-d'Azur et en Aquitaine. Ainsi, à Saint-Victoret, dans les Bouches-du-Rhône, une soixantaine d'agriculteurs ont bloqué samedi matin un supermarché, appelant les consommateurs à acheter local et à avoir «le réflexe provençal devant les étals ».

Pour la FDSEA, à l'initiative de l'action avec les Jeunes agriculteurs (JA), l'objectif est d'alerter les pouvoirs publics sur le «marasme » qui touche la profession. En début de matinée, les producteurs ont déversé des fruits et légumes devant le magasin Géant Casino avant de pénétrer à l'intérieur, où ils ont jeté à terre des légumes d'origine étrangère (asperges du Pérou, poivrons et courgettes d'Espagne ou encore carottes d'Italie).

Une action condamnée par la direction de l'enseigne, qui juge « totalement inadmissible de saccager les rayons ». Le président de la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF), Bruno Dupont, dit « ne pas cautionner ces moments de violences », mais prévient que les arboriculteurs et maraîchers sont à bout.

Les camions espagnols bloqués

Même détermination dans le Vaucluse où des producteurs ont déversé un camion de pommes devant l'Intermarché du Thor, à l'est d'Avignon. A Perpignan, une centaine de producteurs ont interdit l'accès au parking d'un Carrefour en plaçant plusieurs tonnes de pêches aux entrées et incendié des pneus.

« Le mouvement vis-à-vis de la grande distribution va continuer, notre but est d'être très pénible avec eux pour leur faire comprendre qu'il faut de l'équité dans le commerce, sinon les territoires ruraux tombent en lambeaux », explique à la FDSEA des Pyrénées-Orientales, Gérard Majoral.

Plusieurs actions avaient déjà été organisées jeudi. Un barrage filtrant a été installé sur l'autoroute A9 près du péage du Boulou à la frontière espagnole, afin d'empêcher l'entrée en France de camions espagnols transportant des fruits.

Publié par SC avec AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier