Fruits et légumes : Un soutien global de 550 millions, selon Stéphane Le Foll

Fruits et légumes : Un soutien global de 550 millions, selon Stéphane Le Foll

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a affirmé jeudi au Sival d’ Angers que la filière fruits et légumes allait bénéficier globalement d'un soutien de 550 millions d'euros, compte tenu des exonérations et allègements de charge.

"On a mobilisé 31 millions d'euros (pour des soulagements de trésorerie). On est prêts à revoir les éléments liés au fond d'allégement de charges et on fera une table ronde avec les quatre grands opérateurs bancaires pour voir comment on met en place les allégements, en particulier d'annuité bancaire qui sont un sujet important. Tout ça, on va le faire rapidement", a assuré le ministre, lors d'un point de presse en marge du Salon des productions végétales (Sival).

Globalement, "si je fais le total des TO-DE (exonérations de charges sur le travail occasionnel), très utilisés pour les fruits et légumes, du CICE et du Pacte de responsabilité pour les allégements de charge qui vont arriver début janvier, cela représente 550 millions d'euros pour l'ensemble de la filière fruits et légumes", a-t-il affirmé.

Selon le ministère, ces exonérations concernent les cultures légumières de plein champ intensives, le maraîchage, les pépinières, l'arboriculture et l'horticulture.

Quant aux 31 millions de soulagement de trésorerie cités par le ministre, ils se décomposent, selon le ministère, en deux enveloppes: une de 8 millions d'euros pour la prise en charge d'intérêts d'emprunts dans la filière fruits et légumes, et une seconde de 23 millions d'euros, correspondant à des allègements de charges sociales concernant un secteur plus large -mais non spécifié- que les seuls fruits et légumes.

Les professionnels de l'agroalimentaire et de l'agriculture, notamment dans la filière fruits et légumes, réclamaient de longue date une baisse du coût du travail pour faire face aux concurrents allemands et espagnols notamment.

Source AFP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier