L'Allemagne domine le marché européen

REUSSIR FRUITS & LEGUMES

L'Allemagne domine le marché européen

La production européenne d’asperges est relativement stable depuis six ans. L’Allemagne y tient un rôle majeur et se taille la part du lion.

L’Europe a enregistré sa meilleure récolte d’asperges en 2011 avec 273 000 t. Selon Eurostat, la récolte 2015 s’en est approchée avec 265 000 t et celle de 2016 a été sensiblement du même niveau. Sur ces années, le recul de la production en Espagne a été compensé par une augmentation des récoltes en Allemagne. En effet, ce pays reste le plus gros producteur européen et se taille la part du lion avec 49 % des volumes communautaires de 2015. L’Espagne et l’Italie suivent avec respectivement 19 % et 17 %. Le classement européen témoigne de l’effondrement de la Grèce qui passe de 15 % au début des années 2000 à 10 % en 2005 et 3 % en 2015. La production grecque est tombée à 7 500 t/an, victime de l’augmentation de la production en Allemagne qui lui a fermé son principal marché d’exportation. La hausse des surfaces s’affirme donc nettement pour des pays comme l’Allemagne et la Grande-Bretagne, plus modérément en Italie, aux Pays-Bas, en France et en Espagne.

100 000 tonnes d’asperges importées en Europe.

Environ un quart de la production européenne s’exporte et l’Espagne reste l’acteur majeur de ce créneau. Le pays écoule à l’étranger 33 % de sa production, contre 22 % pour les Pays-Bas (qui réexporte aussi de la marchandise ayant débarqué dans ses ports) et 9 % pour l’Italie avec une forte tendance à la hausse pour cette dernière. A l’Est, la Pologne, la Hongrie ou la Slovaquie sont également actives à l’export, mais une demande locale apparaît également, notamment en Pologne. La France se montre importatrice pour 16 000 t en 2015 mais cherche à reconquérir son marché intérieur. Elle peut prendre exemple sur l’Allemagne, encore premier importateur européen avec un volume de 24 000 t, mais dont le volume d’importation a baissé de 20 000 t depuis 1996. En 2015, l’Europe a importé au total près de 100 000 t d’asperges.

Un kilo entre 6,30 et 6,90 € au consommateur

Le prix de l’asperge au producteur témoigne d’une tendance commune à la hausse dans tous les pays producteurs de l’UE (Pays-Bas exceptés), mais le niveau varie considérablement d’un pays à l’autre. Il démarre à 1,64 euro/kg en Hongrie et culmine à presque 11 euros/kg en Grande-Bretagne, un pays où le marché se résume à l’asperge verte. Entre ces deux extrêmes, figurent par exemple l’Allemagne (4,56 euros/kg) et les Pays-Bas (3,19 euros/kg).

Mais, le consommateur européen débourse en moyenne de 6,30 à 6,90 euros pour un kilo d’asperge. Les plus gros mangeurs se trouvent en Allemagne (2,2 kg par ménage), où le marché est passé de 80 000 à 140 000 t en vingt ans, et en Suisse (2,8 kg par ménage).

La consommation moyenne européenne se situe entre 0,4 et 1 kg par ménage. En France, à peine 30 % des ménages en achètent contre 50 % en Allemagne. « L’asperge reste pour l’essentiel consommée lors de repas familiaux », constate Michael Koch, de l’Institut statistique allemand AMI. « Elle ne joue encore qu’un rôle marginal sur le créneau des petites faims et des circuits comme les food trucks. Elle a plus de chance de percer dans la restauration hors foyer et de devenir facile d’emploi, en étant, par exemple, proposée épluchée », précise-t-il. Traduction Christophe Reibe

reussir

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires