Le post-récolte innove

Maude Le Corre

Le post-récolte innove
Les méthodes de conservation des fruits et légumes frais s'étendent des stations de conditionnements aux rayons des supermarchés. - © Maude Le Corre

L'élaboration de la qualité d'un fruit ou légume frais est complexe. Au-delà du producteur, les moyens de conservation sont essentiels pour répondre à la demande des consommateurs.

Derrière le mot qualité se cachent des critères différents, parfois contradictoires selon les acteurs. Question complexe qui a été abordée lors des rendez-vous Fruits et légumes : les rencontres post-récolte, organisées par Terralia, le pôle de compétitivité du grand Sud-est, à Avignon (84) début novembre. « C'est le paradoxe des fruits et légumes où la maturité des fruits qui leur confère leur goût s'oppose à leur tenue dans les circuits de mise en marché », souligne Gilles Fayard, directeur de Terralia. « En circuit long, la qualité se concentre sur l'aspect des produits et leur fraîcheur, le goût reste secondaire », confesse Stéphane Durand, directeur de la coopérative Terrano. Pourtant, ce goût est bien le premier critère pour le retour d'achat vers un même produit. Son obtention se fait principalement au verger et dépend de l'évaluation du stade de récolte.

Lire la suite dans le numéro 356 de Réussir Fruits & Légumes

Source Réussir Fruits et Légumes

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier