Les fruits et légumes pénalisés par la douceur climatique

Les fruits et légumes pénalisés par la douceur climatique

Le temps doux du mois d’octobre a peu incité les consommateurs à se tourner vers les fruits et légumes d’automne-hiver. Les marchés sont moroses pour la plupart des produits, d’après FranceAgriMer.

Les marchés des fruits et légumes d’automne pâtissent d’une consommation qui n’a pas vraiment basculé sur les produits d’automne-hiver. En légumes, la situation est particulièrement morose en poireau et en carotte. Les marchés de l’endive, du chou-fleur et de la tomate sont plus porteurs en raison d’une offre limitée.

Concernant la pomme de terre, les prix sont au plus bas depuis septembre en raison de récoltes abondantes en France et dans l’Union européenne. Le marché n’arrive pas à absorber les disponibilités.

Côté fruits, si la situation reste difficile pour les pommes et les poires, le marché s’avère plus dynamique pour le raisin et les noix. Les foires aux pommes ont permis d’augmenter les ventes mais au détriment du prix. La concurrence de l’Italie et de la Pologne pèse sur les exportations de pommes françaises à destination des autres pays de l’Union européenne.

Pour en savoir plus voir la note de conjoncture de FranceAgriMer

Source FranceAgriMer

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires