PACA : La Région dynamise les serres

REUSSIR FRUITS & LEGUMES

PACA : La Région dynamise les serres

Les projets d’investissement dans le secteur des serres pourront bénéficier d’un co-financement régional à hauteur de 40 % et d’un dispositif de garantie de cautionnement.

La Région PACA vient de valider un projet visant à redynamiser les productions sous abris. Initié depuis deux ans par la Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône et le Pôle maraîchage, son objectif est de redéployer l’outil de production par la relance de l’investissement, la mise en place de formations spécifiques et une réorganisation de l’appui technique. Jusqu’à aujourd’hui, le schéma financier d’attribution des aides dédiées à l’investissement pour ces serres (maraîchage et horticulture) pour la région PACA dépendait d’un dispositif national (le P3A) géré par FranceAgriMer. S’inspirant de la démarche des maraîchers aquitains (voir encadré), qui ont sollicité leur Région, les maraîchers provençaux ont eux aussi su convaincre leur collectivité. Ainsi, la commission P3A restera la cellule nationale d’attribution des aides de l’État, mais retenus ou pas, les dossiers régionaux pourront bénéficier d’un co-financement à hauteur de 40 %. 

Pôle de mutualisation des compétences techniques

Dès le prochain appel à projets national, des aides "locales" pourront être déclenchées, pour financer les projets. Ce plan de relance cible également les garanties financières indispensables à fournir aux banquiers. Aussi, dès janvier 2018, la Région devrait pouvoir garantir un montant de cautionnement de 150 000 à 600 000 euros selon les investissements. La Chambre d’agriculture des Bouches-du-Rhône a également souhaité inclure dans ce plan de relance la formation et la technique, s’adressant notamment aux chefs de culture et aux seconds d’exploitation. Enfin, le rôle des Ceta et de leurs conseillers techniques a aussi été inscrit au cœur du dispositif, par la mise en place d’un pôle mutualisant les compétences techniques. 

Nouvelle-Aquitaine en attente de financement

Le dispositif de financement mis en place en Nouvelle-Aquitaine porte ses fruits puisque la région a enregistré une croissance de 70 % des surfaces de serres chauffées (hors culture de fraise) entre 2011 et 2016 pour dépasser les 100 ha lors du dernier recensement réalisé par le Ctifl (voir Réussir Fruits & Légumes octobre 2017). Dans cette région, des financements publics sont disponibles via FranceAgriMer et la Région. « Les producteurs peuvent bénéficier généralement de 10 % d’aide nationale et de 15 à 25 % d’aide régionale selon leur statut, aîné ou JA, sans dépasser un plafond de 25 % de l’investissement pour les aînés et 35 % pour les plus jeunes », explique Christophe Lacoste, d’Agri Abri Aquitaine. Sur les trois années à venir, le responsable estime déjà que 16 ha de serre verre pour la production de tomate et plus d’une vingtaine d’hectares de serre multichapelle DPG pour la fraise et autres légumes sont en projet. La liste pourrait s’allonger si des moyens de financement sont mis à disposition des porteurs de projet, en attente des prochains appels à projet de FranceAgriMer et de la Région.

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier