Pommes : beaux calibres et production en hausse

Pommes : beaux calibres et production en hausse
Avec une consommation de 18kg par an et par ménage, la pomme est le fruit préféré des Français.

Selon les premières estimations de l'Association Nationale Pommes Poires (ANPP), la récolte de pommes françaises s'élève à près de 1,6 million de tonnes pour l’année 2015, et enregistre ainsi une progression de 10 % par rapport à celle de l’an dernier.

La France arrive ainsi en 3ème position du palmarès européen, derrière la Pologne (avec un potentiel de production de 3,75 Mt) et l’Italie, qui, malgré les fortes sécheresses estivales, connaît un potentiel de 2,33 Mt. Ces chiffres peuvent encore faire l’objet de révisions, précisément en raison des aléas climatiques, sécheresse en Italie, grêle en Europe du Nord et orages en France.

De fortes intempéries ont ainsi provoqué des dégâts dans certains vergers du sud-ouest le 31 août dernier. Les volumes affectés restent encore à quantifier, mais ils représentent un faible pourcentage de la récolte nationale. La Gala, première variété produite dans la région, était déjà récoltée.

Une grande diversité de variétés

Le volume de la récolte 2015 (+ 10% par rapport à 2014) se situe à un niveau comparable à celui de 2013. Parmi plus de 20 variétés, la Golden arrive en tête du palmarès avec une prévision de récolte à 462 000 t, en hausse de 5 % par rapport à 2014. Elle est suivie par la Gala (296 000 t, +13%), la Granny (147 000 t, +6%), la Pink Lady (136 000 t, +5%) et la Braeburn (83 000 t, +14%).

La Fuji (64 000 t, +49%), la Belchard®Chantecler (51 000 t, +6%), et la Reinette grise du Canada (45 000 t, +5%) retrouvent un niveau de récolte normal comparable à celui de 2013.

Bonnes conditions de campagne

La campagne des pommes 2015/2016 « s'annonce plutôt dans de bonnes conditions » selon Daniel Sauvaitre président de l’ANPP, notamment en raison de l’état actuel des stocks et de la parité eurodollar, propice à l’export. Les pomiculteurs français sont allés chercher de nouveaux marchés, en Europe et dans le monde, pour contrecarrer l’embargo russe. Ce sursaut est parvenu à compenser intégralement les effets de la mesure et même à susciter une demande additionnelle à l’export.

« La diversité des terroirs permettra d’offrir aux consommateurs tous les calibres (plus petits dans certaines régions et moyens à gros dans d’autres) ainsi que des fruits de qualités organoleptiques (aspect, texture, saveurs) très satisfaisantes », annonce l’association dans un communiqué.

Avec une consommation de 18kg par an et par ménage, la pomme, riche d’autant de vertus que de variétés, demeure sans peine le fruit préféré des Français.

 

 

Source ANPP

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires