Pour manger plus de mâche

Réussir Fruits et Légumes

Plus de disponibilité et de diversité de préparation pourraient permettre de séduire un plus grand nombre de consommateurs.

Une étude dernièrement réalisée par le Ctifl à la demande de l'association Mâche des Pays de la Loire a permis de mesurer l'évolution de l'image de cette salade. Selon ses auteurs Catherine Baros et Danièle Scandella, la mâche porte l'image d'une salade facile à préparer et originale. « C'est la mâche prête à l'emploi qui a permis de rajeunir l'image de cette salade et d'encourager sa consommation auprès de cibles réfractaires à des préparations trop longues », commentent les analystes.

Un signe de qualité

Toutefois, le développement de sa consommation à l'automne et au printemps reste difficile, malgré des efforts de communication menés par les producteurs au cours de cette période.

Si les consommateurs réguliers n'envisagent pas d'augmenter leur consommation, les acheteurs occasionnels pourraient accroître leurs achats grâce à une disponibilité accrue sur les rayons et une meilleure qualité de l'offre dans certaines régions. Ils se déclarent aussi intéressés par « un signe de qualité », « une offre moins tassée dans les barquettes » et « une plus grande fraîcheur ». Par ailleurs, il serait possible d'encourager la diversité de ses usages, notamment comme légume d'accompagnement, par une offre de recettes variées. « Le problème de disponibilité de l'offre de mâche perdure dans certaines régions et zones de chalandise rurale et nécessiterait d'être pris en considération pour permettre des achats de consommateurs intéressés par ce produit », précise l'étude disponible auprès du Ctifl.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier